Juventus Turin : Nedved clarifie le futur de Ronaldo

A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 14 juillet 2021 à 22h45

Le vice-président de la Juventus Turin, Pavel Nedved, a évoqué le futur de Cristiano Ronaldo, ce mercredi soir. Un avenir qu'il voit du côté de la Vieille Dame.

Ce mercredi, Pavel Nedved a effectué une large mise au point concernant la Juventus Turin. Quatrième du dernier exercice de Serie A, la Vieille Dame devra rebondir lors de la saison 2021-2022 et sera attendue au tournant après avoir cédé son titre à l'Inter Milan. L'ancien ailier de la Juve s'est confié au micro de DAZN, parlant notamment de la piste menant à Manuel Locatelli, le joueur de Sassuolo, champion d'Europe avec l'Italie dimanche.

"Ronaldo sera avec nous"

"Il sera temps d'en parler", a déclaré Nedved. "On ne voulait pas le déranger pendant le Championnat d'Europe", a-t-il indiqué. Au sujet du tournoi continental, le dirigeant s'est montré enthousiaste, confirmant ensuite que Cristiano Ronaldo allait bien rester cette saison sous les ordres de Massimiliano Allegri, alors qu'il lui reste un an de contrat. "C'était passionnant de regarder l'Italie, ils m'ont transmis de grandes émotions et je ne suis même pas italien. Ronaldo est en vacances maintenant, nous n'avons reçu aucun signal qu'il quitte la Juventus, nous l'attendons et il reviendra vers le 25 juillet, il sera avec nous", a-t-il affirmé. Durant l'été, Ronaldo a souvent été associé à un possible départ, lui qui a été plutôt à la hauteur la saison passée car il a terminé meilleur buteur de la Serie A (29 buts en 33 matchs). Sur le plan collectif, cependant, il n'a pu remporter que la Coupe d'Italie et la Supercoupe d'Italie avec la Juve.


Durant le Championnat d'Europe, qu'il a quitté au stade des huitièmes de finale après une élimination face à la Belgique (1-0), le meilleur le buteur de l'histoire de la compétition s'était exprimé concernant les rumeurs d'un possible départ avant la rencontre face à la Hongrie (0-3). "Je joue au haut niveau depuis 18 ans, ça ne me chatouille même pas. À 18 ou 19 ans, ça m'aurait peut-être perturbé, empêché de dormir tranquillement. Aujourd'hui, à 36 ans, non. Quel que soit le futur, il sera bon. Que je parte ou que je reste, ce n'est pas important", avait-il expliqué, lui qui a terminé meilleur buteur du tournoi avec 5 réalisations au compteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.