PSG (F) : Le Graët réagit à l'affaire Hamraoui-Diallo

PSG (F) : Le Graët réagit à l'affaire Hamraoui-Diallo©Media365

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 10 novembre 2021 à 19h15

Le président de la FFF, Noël Le Graët, a été interrogé par L'Equipe concernant l'agression de la joueuse du PSG et de l'équipe de France, Kheira Hamraoui, dans laquelle sa coéquipière, Aminata Diallo, pourrait être impliquée. Cette dernière a été placée en garde à vue à la SRPJ de Versailles.


C'est une affaire qui secoue la section féminine du PSG. La milieu de terrain du club de la capitale, Kheira Hamraoui, aurait été victime d'un guet-apens possiblement organisé par sa jeune coéquipière Aminata Diallo, le 4 novembre dernier alors qu'elle rentrait d'un dîner organisé par le Paris-SG dans un restaurant du bois de Boulogne à Paris. Présente dans la voiture conduite par la seconde, la première en a été extraite, avant d'être frappée aux jambes à plusieurs reprises par deux inconnus - à coups de barre de fer.

"Je suis atterré si ce qui est évoqué est vrai"

Depuis la mise en lumière de cette affaire, le PSG a publié un communiqué officiel. "Le Paris Saint-Germain prend acte de la mise en garde à vue ce matin d'Aminata Diallo par le SRPJ de Versailles dans le cadre de la procédure ouverte suite à une agression jeudi soir dernier à l'encontre de joueuses du Club. Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les violences commises. Depuis jeudi 4 novembre au soir, le Club a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la santé, le bien-être et la sécurité de ses joueuses. Le Paris Saint-Germain collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits. Le Club est attentif au déroulement de la procédure et étudiera les suites à y donner."


Joint par L'Equipe, ce mercredi après-midi, le président de la FFF, Noël le Graët, a lui avoué avoir du mal à imaginer que Diallo soit l'organisatrice de cette sombre histoire, alors qu'elle se trouve en concurrence avec Hamraoui au PSG et chez les Bleues. "Je n'en sais pas plus que vous pour l'instant. Mais ce qui est suspecté est invraisemblable. Je connais les deux joueuses. Je suis atterré si ce qui est évoqué est vrai. Cela paraît inimaginable. Je reste très étonné et dans l'attente des résultats de l'enquête", a-t-il expliqué au quotidien sportif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.