Bleus / Griezmann : " Chaque adversaire est difficile à jouer "

Bleus / Griezmann : " Chaque adversaire est difficile à jouer "©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 20 juin 2021 à 13h40

Présent ce dimanche en conférence de presse, Antoine Griezmann s'est notamment exprimé sur le match nul contre la Hongrie (1-1), mais aussi l'animation offensive des Bleus, qui se cherche encore.



Au lendemain d'un décevant match nul contre la Hongrie (1-1), Antoine Griezmann a fait le point. En conférence de presse, l'attaquant du FC Barcelone a évoqué l'état d'esprit des Bleus après ce résultat inattendu. « Le moral n'est pas touché. On est déçu, même un peu énervé, mais c'était un match compliqué avec une chaleur incroyable. Les Hongrois ont très bien défendu, ils nous faisaient mal sur les contres. Après, c'était difficile avec cette chaleur, sur un terrain sec. En seconde période, c'était un peu mieux, avec des joueurs de couloir, quand on est passé en 4-2-3-1 avec une très bonne entrée d'Ousmane (Dembélé). On a égalisé puis essayé de mettre le deuxième but. Mais on n'a pas réussi. C'est un Championnat d'Europe, chaque adversaire est difficile à jouer », a reconnu le numéro 7 de l'équipe de France, dans des propos repris par L'Equipe.

« Quand ça va entrer, ça ira tout seul après »

« Ce dont a besoin chaque attaquant au début d'une compétition, c'est de marquer ce premier but. Kylian (Mbappé) et Karim (Benzema) ont les occasions. Quand ça va entrer, ça ira tout seul après. Il faut rester confiant. Moi, c'est dans l'axe où je me sens le mieux, le plus libre, où j'ai du monde partout autour. Mais sur un côté, je peux entrer sur mon pied gauche et essayer de trouver Kylian et Karim. Je suis toujours au service du collectif, a par la suite confié Griezmann, auteur du but égalisateur samedi face à la Hongrie (1-1). (...) Ma première période, je ne l'ai pas aimée. Je n'ai pas été assez en contact avec le ballon sauf quand je suis entré intérieur, entre les lignes. En seconde, j'étais plus libéré. J'ai aimé être proche de la surface à tout moment. Je sais que c'est n'est pas mon meilleur match non plus. Je peux faire beaucoup mieux. » Mercredi (21h), contre le Portugal, les Bleus tenteront de se qualifier, mais aussi de se rassurer pour lancer pleinement leur compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.