FC Barcelone : Koeman et cet arbitre qui a "de bons amis en Italie"

FC Barcelone : Koeman et cet arbitre qui a "de bons amis en Italie"©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 11h37

Le FC Barcelone s'est incliné lourdement sur sa pelouse contre la Juventus (0-3) mardi soir lors du dernier match de la phase de poules de la Ligue des champions. Après la rencontre, l'entraîneur des Catalans, Ronald Koeman, a critiqué certaines décisions arbitrales. Ce qui pourrait lui causer des ennuis.

Décidément, le FC Barcelone n'est toujours pas guéri. Et encore moins en Ligue des Champions. Alors qu'on pensait qu'une révolution se mettait petit à petit en place avec le bon positionnement de Griezmann, l'apport de Messi, il n'en est finalement rien. Mardi soir, les Barcelonais, qui jouaient la première place du groupe G contre la Juventus au Camp Nou, ont pris l'eau de tous les côtés (0-3). De part et d'autre de la composition d'équipe du FCB, tout le monde a failli dans sa mission, y compris l'entraîneur, Ronald Koeman. Pendant et après le match, ce dernier a critiqué l'arbitrage de Tobias Stieler, ce qui, si une enquête est diligentée par la suite, pourrait amener à une sanction. Dans des images captées par la Movistar, on peut voir le Néerlandais se rapprocher de l'arbitre pour aller le saluer à la fin de la rencontre. Dans ce très court instant, le technicien lui a déclaré ironiquement « Vous avez de bons amis en Italie ». Dans un langage encore plus fleuri, Jordi Alba, sanctionné d'un carton jaune pour contestation à la 27eme minute lui a rétorqué selon AS, « Comme tu es mauvais, salaud ». L'UEFA devra décider si elle mène ou non une instruction plus approfondie.

Malgré les critiques formulées à l'encontre de l'arbitre, Ronald Koeman a surtout pointé du doigt l'entame de match de ses joueurs en conférence de presse d'après-match : « Moi aussi, cela m'a beaucoup surpris de voir comment on a démarré ce match, reconnait l'ancien sélectionneur des Pays-Bas. On aurait dit qu'il y avait une équipe qui jouait pour gagner, et nous, qui jouions pour ne pas perdre. Il y a eu une grosse différence dans la première demi-heure. Avec 0-2 au tableau d'affichage, c'était bien plus compliqué... même si on a mieux joué le reste du match. Mais il faut le faire dès le début, pas à partir de la 30e minute. On dirait qu'on a démarré le match avec la peur au ventre. » Dans son style propre à lui, le technicien barcelonais est revenu sur le comportement du banc italien, coupable selon lui d'avoir trop influencé l'arbitre : « Ils ont demandé un carton pour (Clément) Lenglet. Je pense que ce n'est pas propre et que cela ne fait pas partie de ma philosophie du football. » Après avoir glissé une dernière (petite) allusion aux deux penalties sifflés pour la Juventus et transformés par Ronaldo, Koeman a souhaité également parler de la rentrée d'Umtiti.



C'est peut-être là que se situe la seule bonne nouvelle de la soirée. Le Néerlandais a souhaité faire souffler Jordi Alba et Clément Lenglet, aussi pour leur éviter de prendre un deuxième jaune synonyme d'exclusion, et un revenant est apparu sur la pelouse. Régulièrement touché par des douleurs au genou gauche, Samuel Umtiti a fait son retour sous le maillot blaugrana à la 55eme minute, après avoir manqué 19 rencontres depuis le début de saison. Alors que son dernier match avec le Barça remontait au 22 juin, le Français s'est montré plutôt en jambes, même s'il a récolté un carton jaune cinq minutes après son entrée en jeu. Maintenant, tout l'enjeu pour lui est d'enchaîner les matchs au sein d'une formation catalane à la dérive, et qui aurait grandement besoin de stabilité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.