Bleus : Giroud reparle de Benzema et de l'Euro

Bleus : Giroud reparle de Benzema et de l'Euro©Media365

Rédaction Media365, publié le samedi 06 novembre 2021 à 09h25

Dans un entretien à L'Equipe, Olivier Giroud se livre en longueur sur le dernier Championnat d'Europe, Karim Benzema. et l'équipe de France.

Olivier Giroud ne fait plus partie des convoqués en équipe de France depuis juillet dernier. Il a encore été ignoré pour le rassemblent du mois de novembre par Didier Deschamps. Mais, l'attaquant de l'AC Milan garde la sélection dans un « coin de la tête » et surtout il n'oublie pas les moments vécus en Bleus. Qu'ils aient été bons ou mauvais.

« La mayonnaise ne pouvait pas prendre rapidement avec Benzema »

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le deuxième meilleur buteur de l'équipe de France est une nouvelle fois revenu sur le dernier Euro et le cas Benzema. Tout en insistant sur le fait que tout s'est bien passé sur le plan humain avec l'attaquant du Real, il a souligné une nouvelle fois que ce come-back a provoqué des changements tactiques qui ont été préjudiciables au rendement de l'équipe « (Cela) a créé un déséquilibre tactique au niveau de l'équipe et dans notre façon de jouer, a-t-il lâché. Je le dis avec franchise, et sans rien contre Karim. Il s'est passé beaucoup de choses malgré lui. On l'a bien remarqué sur certains matchs. L'équipe de France a pu pallier ce problème d'adaptation tactique bien après. On l'a surtout constaté avec la Ligue des nations. Mais il a fallu du temps. Malgré lui, Karim a bouleversé rapidement notre façon de jouer qui était bien établie avec certains profils offensifs depuis cinq ans. La mayonnaise ne pouvait pas prendre du jour au lendemain surtout avant une compétition comme l'Euro. Il y a des affinités et des repères tactiques à trouver. On n'a pas le même profil non plus ».

International depuis dix ans, Giroud a aussi regretté le fait que le sélectionneur ne l'ait pas prévenu, ni lui ni les autres tauliers de l'équipe, du retour de Benzema : « C'était la volonté du coach de procéder comme ça. Il a préféré que cela ne s'ébruite pas. Je peux le comprendre. Maintenant, qui suis-je à ses yeux pour qu'il m'appelle avant ? C'est le seul décisionnaire. Mais j'aurais apprécié être averti, qu'il prévienne certains cadres. J'ai d'ailleurs eu l'opportunité d'en discuter avec lui en sélection ».

Le « sentiment bizarre » de Giroud après la victoire des Bleus en Ligue des Nations

L'ancien attaquant de Chelsea et d'Arsenal a parlé également de son différend avec Kylian Mbappé, et qui, de l'avis général, a nui à la bonne ambiance au sein de l'équipe. Pour lui, on en a fait un peu trop d'une déclaration qui n'avait à la base rien de controversé. « Je n'ai cité aucun nom, a-t-il rappelé. Et puis j'ai dit "se" trouver et pas "me" trouver. On s'est vite expliqué le soir même avec Kylian dans sa chambre. C'était l'histoire de quarante-huit heures puis on est passés à autre chose. C'était un fait anodin, minime et qui à aucun moment ne devait bouleverser l'équilibre et la bonne santé du collectif ».

Vu qu'il est à l'écart de la sélection depuis le tournoi continental, Giroud n'a pas participé à la victoire en Ligue des Nations le mois dernier. S'il affirme avoir été très heureux pour ses coéquipiers, le natif de Chambéry a aussi admis avoir ressenti une certaine amertume en manquant cette consécration collective. "Ça m'a fait quelque chose. Un sentiment bizarre même si j'étais heureux pour les gars devant ma télé. C'est dur de ne pas vivre ça avec ce groupe que je connais depuis longtemps et avec qui j'ai partagé tellement de belles choses. Comme toute personne sensible, j'avais un pincement au cœur", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.