Bleus : Et si Clauss s'installait ?

Bleus : Et si Clauss s'installait ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 20 novembre 2023 à 20h53

Alors qu'il a encore marqué des points, et son premier but, contre Gibraltar, Jonathan Clauss a un bon coup à jouer sur le flanc droit de la défense des Bleus.


Il a débloqué son compteur. Pour sa neuvième apparition en équipe de France, et sa cinquième titularisation, Jonathan Clauss a signé sa toute première réalisation sous le maillot tricolore vendredi soir à Nice, lors du carton historique des hommes de Didier Deschamps contre Gibraltar en éliminatoires de l'Euro 2024 (14-0). D'une frappe puissante à l'extérieur de la surface, le latéral droit de l'Olympique de Marseille a marqué à la 34e minute le cinquième but français, et a ensuite bien célébré ce premier but. "C'était une soirée parfaite. Il reste beaucoup d'émotions même si Gibraltar me semble un peu en-dessous par rapport au football moderne. Mais c'est incroyable ce qu'il s'est passé, et on en a tous profité", a-t-il confié le lendemain à Téléfoot.

Un retour remarqué

Un premier but qui confirme que Clauss se sent désormais comme chez lui avec les Bleus, après avoir très mal vécu sa non-sélection pour la dernière Coupe du monde au Qatar. L'ancien Lensois a ensuite travaillé sur lui, et il a retrouvé l'équipe de France avec encore plus d'envie. Après plus d'un an d'absence, il avait d'ailleurs été l'auteur d'un retour remarqué, délivrant une passe décisive à Kylian Mbappé le mois dernier à Amsterdam, lors de la victoire 2-1 des Tricolores face aux Pays-Bas, synonyme de qualification pour l'Euro 2024. Ce joueur au parcours atypique, qui a découvert la Ligue 1 à 28 ans après avoir évolué dans les divisions inférieures ainsi qu'au deuxième échelon allemand, veut donc rattraper le temps perdu, et il a affiché une belle complémentarité avec Kingsley Coman sur le flanc droit.

Clauss "aime beaucoup évoluer" avec Coman

"Cela s'est fait naturellement. J'ai été amené à jouer derrière lui dès le départ. Il y a des discussions et de la complémentarité. À ce niveau-là, ce sont des joueurs très intelligents. On arrive vite à se comprendre par rapport au football. J'aime beaucoup évoluer avec lui et je pense que cela ne lui déplaît pas non plus de jouer avec moi. Il faut que l'on persévère ensemble dans ce domaine", a-t-il encore déclaré sur TF1. Une association qui a plu à Deschamps et qui pourrait permettre à Clauss de s'imposer à un poste où il y a une place à prendre, puisque Benjamin Pavard ne veut plus y jouer, alors que Jules Koundé préfère lui aussi évoluer au centre, ce qu'il fait désormais exclusivement au Barça.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.