Bleus : Deschamps pas perturbé par Zidane

Bleus : Deschamps pas perturbé par Zidane©Media365

Rédaction Media365, publié le lundi 31 mai 2021 à 15h20

Si Zinedine Zidane est candidat à la succession de Didier Deschamps sur le banc des Bleus, cela n'inquiète pas le sélectionneur tricolore.

Libre de tout engagement suite à son départ du Real, et désireux de rebondir rapidement, Zinédine Zidane est automatiquement cité comme un candidat pour diriger l'équipe de France. Dans un futur proche, ou un peu plus lointain. Une éventualité qui ne semble cependant pas poser souci à l'actuel occupant du poste, Didier Deschamps.

Deschamps reste imperturbable

Dans un entretien accordé à France info, le sélectionneur tricolore a d'abord rappelé qu'il était « sous contrat avec la fédération jusqu'en 2022 ». Puis, il a confié : « Zizou, il avait déjà dû arrêter avant la Coupe du monde 2018. C'est sa situation, il n'y a aucun problème pour moi, ça ne va pas m'enlever la moindre part de sérénité... Mais ça fait parler, apparemment ! »



Deschamps ne pense pas à celui qui le remplacera, mais uniquement aux échéances qui l'attendent avec son pays. Il s'est d'ailleurs prononcé sur le but que lui et ses joueurs visent pour l'Euro. « Comme toujours, depuis que je suis là en 2012, le but est d'aller le plus loin possible. « On a un titre de champion du monde, et sur le papier, une équipe très compétitive, bien évidemment. Et aller le plus loin possible, c'est quoi ? C'est être champion d'Europe. » S'il parvient à guider l'équipe de France sur le toit de l'Euro, Didier Deschamps réalisera le même doublé comme sélectionneur que celui qu'il avait réalisé comme joueur et capitaine des Bleus (en 1998-2000). Un exploit inédit dans le monde du football.

« Il y a des étapes à franchir »

Le patron des Bleus n'est pas non plus dérangé par le fait que ses protégés clament haut et fort leurs prétentions : « Je n'ai pas de superstition ou quoi que ce soit, de par ce qu'on a réalisé. J'ai des joueurs qui sont des compétiteurs. Mais avant de penser à être tout là-haut, il y a des étapes à franchir. Et puis, on est plutôt servis, vu nos adversaires dans la phase de poule ! On a du lourd, du très lourd [Allemagne, Hongrie, Portugal]. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.