Retour sur la Coupe du Monde 1982

Retour sur la Coupe du Monde 1982©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 01 novembre 2022 à 17h41

Revivez les meilleurs moments de la Coupe du Monde de football 1982, organisée en Espagne, remportée par l'Italie face à l'Allemagne. Edition marquée également par le match de légende à Séville entre la France et la RFA, qui a vu les allemands l'emporté aux tirs au but.


La première avec 24 nations et des tirs au but

Quatre ans après l'Argentine, la Coupe du Monde 1982, la 12eme édition de la plus belle des compétitions du sport mondial, se tient en Espagne du 13 juin au 11 juillet dans 17 stades, dans un pays port-franquiste. Ce Mundial 82, dont certains se souviennent peut-être de la mascotte « Naranjito » (une orange souriante portant le maillot de la sélection espagnole avec un ballon de football sous le bras), est le tout premier à réunir 24 nations et le tout dernier à avoir deux phases de poules. Pour la première fois également, une rencontre se terminera par la séance des tirs au but (la demi-finale France-RFA) et les cinq continents sont représentés.

Paolo Rossi au top

Auteur de 6 buts dont un en finale et deux en demi-finales, Paolo Rossi, pourtant muet au 1er tour, est sacré meilleur joueur de ce Mondial 1982. L'attaquant de la Juventus Turin, disparu le 9 décembre 2020, est désigné meilleur joueur et buteur de l'épreuve. L'Italien frappe notamment très fort en signant un sensationnel triplé face au Brésil au 2eme tour (3-2) et place la Nazionale sur la bonne voie en ouvrant le score en finale face à la RFA à la 57eme minute. L'Allemand Karl-Heinz Rummenigge s'illustre aussi avec 5 buts tandis que le Brésilien Zico et le Polonais Zbigniew Boniek font trembler les filets à 4 reprises. Alain Giresse et Michel Platini, buteurs contre la RFA lors d'une demi-finale d'anthologie (la France est éliminée aux tirs au but après avoir mené 3-1 à la 98eme minute, le gardien Harald Schumacher réalise un « attentat » sur Patrick Battiston sans même écoper d'un carton jaune), figurent aussi parmi les meilleurs éléments.

L'Italie sur le toit du monde

Pour la 3eme fois de son histoire, l'Italie est sacrée championne du monde. Portée par Paolo Rossi en attaque, un gardien et capitaine de 40 ans (Dino Zoff), le jeune défenseur Giuseppe Bergomi (18 ans), plus jeune joueur transalpin aligné en phase finale), Antonio Cabrini, Marco Tardelli ou Bruno Conti, la Nazionale s'offre une 3eme étoile aux dépens de l'Allemagne de l'Ouest (3-1), fatiguée après sa longue demi-finale contre l'équipe de France. Rencontre rentrée dans la légende ! Rossi (57eme), Tardelli (69eme) et Altobelli (80eme) font trembler les filets allemands devant 90 000 personnes à Madrid. En demi-finales, l'Italie avait écarté la Pologne (2-0), un dernier carré atteint après avoir fini le 2eme tour à la première place du Groupe C (victoires 2-1 contre l'Argentine et 3-2 face au Brésil) et le premier tour à la 2eme place du Groupe I (0-0 contre la Pologne, 1-1 face au Pérou et au Cameroun). Les joueurs d'Enzo Bearzot n'avaient franchi l'étape initiale que grâce à un but marqué de plus que le Cameroun...

Demi-finales
8 juillet 1982 : Italie bat Pologne (2-0)
Buts pour l'Italie : Rossi (2)

8 juillet 1982 : Allemagne de l'Ouest bat France (3-3, 5 tirs au but à 4)
Buts pour l'Allemagne de l'Ouest : Littbarski, Rummenigge, Fischer - Buts pour la France : Platini, Trésor, Giresse

Finale
11 juillet 1982 : Italie bat Allemagne de l'Ouest (3-1)
Buts pour l'Italie : Rossi, Tardelli, Altobelli - But pour l'Allemagne de l'Ouest : Breitner

Vos réactions doivent respecter nos CGU.