CM 2022 : Renard parle de Boufal

A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 14 décembre 2022 à 17h45

En qualité d'ancien sélectionneur du Maroc, Hervé Renard évoque l'ascension fulgurante de Sofiane Boufal.

Le Maroc se fait remarquer en ce moment au Qatar en déjouant tous les pronostics. Ce mercredi, les Lions de l'Atlas disputent même à la France une place en finale du plus beau des tournois. Un parcours dans lequel l'Angévin Sofiane Boufal a joué un rôle important. Même s'il n'a pas marqué, l'ailier gauche a été très influent sur son flanc.

« Boufal a gommé son individualisme »

Boufal a parcouru bien du chemin depuis ses débuts en sélection en 2017. Celui qui est le plus à même à évoquer son ascension c'est Hervé Renard. Dans les colonnes de L'Equipe, ce dernier a reconnu que c'est un tout autre joueur que celui qu'il avait fait débuter sur la scène internationale. "Je l'ai aussi eu à Lille. Il a démarré avec moi en sélection. Je le connais donc bien... mais je n'ai pas toujours su bien le prendre ! Il est très talentueux, capable de faire la différence sur un dribble, une feinte de corps. Il s'est amélioré dans le repli défensif et a gagné en maturité. Il a gommé son individualisme", a déclaré l'entraineur français.

L'ancien coach marocain s'est aussi dit impressionné par la dimension prise par Hakim Ziyech, le pendant de Boufal sur le côté droit. « Un immense talent ! Je le prends Amsterdam en août 2016, mais on a ensuite un petit différend. Il n'a pas fait la CAN 2017. Il a ensuite mis un doublé face au Mali pour son retour (6-0, en septembre 2017). Il est capable de voir des choses que peu de joueurs peuvent voir aussi rapidement. Il est très fort sur les coups de pied arrêtés. Avec un volume de jeu phénoménal... quand il veut ! ».

Boufal - Ziyech, une doublette offensive dont l'équipe de France aura tout intérêt à se méfier ce mercredi s'il veut prolonger son parcours au Mondial et retrouver l'Argentine en finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.