CM 2022 : La Suisse dans la continuité

CM 2022 : La Suisse dans la continuité©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 16 novembre 2021 à 12h50

Si la majorité des commentaires portait lundi soir sur l'Italie reléguée à la deuxième place de son groupe, il convient de saluer les Suisses, qui sont donc ceux qui ont fait vaciller les champions d'Europe en se qualifiant pour la Coupe du monde.



Au lendemain de la Serbie, qui a chipé la première place de son groupe au Portugal, la hiérarchie européenne a encore été perturbée mardi soir, lors des qualifications du Mondial 2022. Mais la Suisse, en s'imposant 4-0 contre la Bulgarie tout en profitant du 0-0 de l'Italie en Irlande du Nord (même une victoire 2-0 de la Squadra Azzurra, avec cet écart, n'aurait pas suffi), est plus dans le prolongement de ses exploits du championnat d'Europe, où elle avait sorti l'équipe de France aux tirs au but en huitièmes de finale (3-3 a.p., tab : 5-4).

Yakin : "Petkovic m'a transmis un groupe sain"

Murat Yakin, successeur de Vladimir Petkovic parti à Bordeaux, rappelle d'ailleurs "un immense respect pour le travail de mon prédécesseur" : "Il m'a transmis un groupe sain, avec des individualités qui fonctionnent parfaitement ensemble. Grâce à l'euphorie qui restait, j'ai fait ce que je sais faire en essayant de donner confiance aux joueurs. Mais je ne suis qu'une petite pièce d'un grand puzzle, chacune a son importance." L'ancien international, frère de Hakan, n'avait auparavant entraîné qu'en club, notamment à Bâle de 2012 à 2014. Mais il était redescendu la saison dernière jusqu'à Schaffhouse, en deuxième division... Les craintes étaient donc nombreuses à son égard.


Carrément applaudi lundi soir en conférence de presse, il salue une "harmonie depuis le 1er août" : "Je me suis bien entendu avec les responsables et les joueurs, et nous vivons désormais tous ensemble ces moments incroyables." Une qualification rocambolesque, puisque l'Italie aurait pris trois points d'avance vendredi si Jorginho avait transformé son penalty à la dernière minute pour mener 2-1 face à la Nati. Ce sera la cinquième grande phase finale consécutive pour les Suisses, ainsi que le cinquième Mondial d'affilée. Depuis l'édition 2014, ils ont toujours franchi le premier tour, que ce soit en Coupe du monde ou au championnat d'Europe : trois huitièmes de finale, puis une élimination cette année en quarts contre l'Espagne aux tirs au but, dans la foulée de l'exploit face aux Bleus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.