CAN : Les Comores sans gardien contre le Cameroun ?

CAN : Les Comores sans gardien contre le Cameroun ?©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 23 janvier 2022 à 17h00

L'histoire serait incroyable : les Comores pourraient défier le pays hôte de la CAN, lundi en huitièmes de finale, avec un joueur de champ dans le but.



Les Comores pourraient affronter le Cameroun, lundi en huitièmes de finale de la CAN, sans gardien de but de métier. Les insulaires ont vu leurs deux gardiens valides, Ali Ahamada et Moyadh Ousseni, être testés positifs au Covid-19. C'est l'entraîneur des gardiens, Jean-Daniel Padovani, qui assurait la conférence de presse à la place du sélectionneur Amir Abdou, lui aussi positif. « Pour trouver le gardien, la première des choses est que cela doit venir d'eux, des joueurs. On a eu des potentiels gardiens. C'est assez cocasse, on en rigole, on préfère le prendre comme ça. Maintenant, on va se battre avec nos valeurs, avec tout ce qui nous a amenés jusqu'ici », a déclaré l'ancien de l'OGC Nice. Le choix du joueur qui enfilera les gants n'est pas encore décidé. « Même si on l'avait fait, je ne vous le dirais pas. Parce que si je vous les disais, les adversaires pourraient en tirer des éléments d'analyse, selon son physique par exemple. »

Cette mission, celle de trouver un gardien parmi des joueurs de champ, n'a rien de facile. « Entre un amusement de fin d'entraînement et un match officiel, il y a une grande, une énorme différence. Bien entendu, on ne trouvera jamais le gardien parfait. Mais mon rôle est celui-là, choisir le mieux possible », résume Jean-Daniel Padovani. Une donnée nouvelle qui pourrait faire évoluer le plan de jeu des Comores, jusqu'alors orienté vers la possession. « Ce qui ne changera pas, c'est que l'on entrera sur le terrain avec les mêmes valeurs que celles dont on a fait preuve depuis le début. On ne va pas lâcher ça. Hier à l'entraînement, il y avait un superbe état d'esprit, tout le monde avait la banane. »

Désireux de positiver le plus possible face à cette situation, les Cœlacanthes ne se présenteront pas sur le terrain défaitistes. Car le moment vaut d'être vécu, même diminué. « C'est une CAN historique pour nous. C'est historique que les Comores gagnent un match, c'est historique que les Comores se qualifient pour les huitièmes de finale, c'est historique qu'une équipe de football, les Comores, joue un match avec un joueur de champ dans les cages. Donc les Comores sont dans l'histoire ! » Les insulaires se passeraient bien néanmoins de jouer sans gardien. Les résultats de la nouvelle batterie de tests PCR, prévus demain matin, sont attendus avec impatience.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.