Un arbitre international fait son coming-out

Un arbitre international fait son coming-out©Media365

Paul Rouget : publié le mardi 27 octobre 2020 à 14h57

Le Norvégien Tom Harald Hagen, qui a notamment officié lors de matchs des Bleus ou du LOSC, est devenu le premier arbitre international à faire son coming-out.



De son propre aveu, c'est une confession médiatique "un tout petit peu effrayante. Mais j'ai le sentiment que c'était important pour moi d'en parler, et de dire que je suis homosexuel. Le moment était venu." Interrogé par le quotidien norvégien Glamdalen, Tom Harald Hagen (42 ans) est devenu le premier arbitre international à faire son coming-out. "J'ai vécu toute ma vie comme ça, ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète. C'est ma vie. Je ne peux pas imaginer que cela ait autre chose que des conséquences positives pour moi", a-t-il encore déclaré.

"Le summum de l'ironie"

Dimanche dernier, il était au sifflet lors d'un match du championnat de Norvège entre Valerenga et Kristiansund qui a fait polémique. Car Flamur Kastrati, attaquant de Kristiansund, a été l'auteur d'une insulte homophobe à l'encontre de Dag-Eilev Fagermo, l'entraîneur de l'équipe adverse. Et Hagen, qui n'avait pas vu la scène, n'a pas sanctionné Kastrati. Ce qui lui a valu de nombreuses critiques en Norvège. "C'est le summum de l'ironie que j'ai arbitré ce match, a-t-il réagit avant d'évoquer l'injure de Kastrati. Il l'a peut-être dit sur un coup de tête, cela peut arriver dans le football. Mais nous devons nous débarrasser de ça." Numéro un de l'arbitrage norvégien, Hagen a notamment officié en Ligue des champions et en Ligue Europa, arbitrant le barrage retour entre Lille et les Roumains Vaslui en août 2010 (victoire 2-0 des Dogues sur des buts de Cabaye et Chedjou), ainsi que lors des qualifications de la Coupe du monde ou du championnat d'Europe. Et il était au sifflet au mois de mars 2011 lorsque les Bleus sont allés s'imposer 2-0 au Luxembourg, grâce à Mexès et Govou, en éliminatoires de l'Euro 2012.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.