La Russie de l'Europe vers l'Asie ?

La Russie de l'Europe vers l'Asie ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 28 novembre 2022 à 17h24

Pas certain que ce soit le meilleur calcul, mais les Russes ne seraient pas contre un changement de continent. Barrés pour raisons politiques, ils ne pourraient toujours pas disputer le Mondial tant que dure la guerre en Ukraine.



Et si la Russie suivait les pas de l'Australie ? Les raisons ne seraient absolument pas les mêmes, car les Socceroos avaient rejoint la zone Asie en 2006 face à l'absence totale de concurrence en Océanie, la Nouvelle-Zélande ne suffisant pas à relever le niveau. Et donc, par voie de conséquence, ne permettant pas d'obtenir un ticket direct pour le Mondial par le biais des éliminatoires, les Néo-Zélandais venant ainsi d'échouer en barrages pour la troisième fois de suite (contre le Mexique en 2013, le Pérou en 2017 et le Costa Rica en 2022).

Dyukov n'a "pas encore parlé avec des dirigeants de l'AFC"

L'Australie, elle, a parfaitement négocié son changement de continent en enchaînant une cinquième participation de suite à la Coupe du Monde. En serait-il de même pour la Russie ? Exclue cette année en raison de la guerre déclenchée en Ukraine, l'équipe russe s'était qualifiée dans la zone UEFA pour les deux derniers Mondiaux - qualifiée d'office à domicile en 2018, elle s'était hissée jusqu'en quarts de finale - ainsi que les cinq derniers Euros (deux records depuis la fin de l'URSS). Si elle intégrait l'Asie, elle ferait inévitablement figure de nouvelle terreur, peut-être encore plus au niveau des clubs que de sa sélection.


Cette éventualité ressort des cartons car le président de la Fédération, Alexander Dyukov, l'a évoqué à nouveau pour l'agence RIA : "Il y a quelques mois, je disais que c'était prématuré, mais on devrait désormais considérer cette opportunité. Je n'ai pas encore parlé avec des dirigeants de l'AFC. Puisque l'UEFA nous considère comme un membre de la famille, ce serait donc inconvenant de notre part." Un moyen de mettre la pression, puisque l'instance européenne a en réalité, comme la FIFA, exclu d'ores et déjà la Russie des Coupes d'Europe de clubs ainsi que pour les éliminatoires de l'Euro 2024 (et donc la phase finale). Mais une possible intégration en Asie ne changerait rien en vue de la Coupe du Monde, si la FIFA maintient elle aussi sa position.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.