Etats-Unis (F) : Deux dirigeants de Portland licenciés après le retrait du propriétaire

Etats-Unis (F) : Deux dirigeants de Portland licenciés après le retrait du propriétaire©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 06 octobre 2022 à 10h58

Ça bouge au sein de l'organigramme des Thorns de Portland, première franchise à agir publiquement après les révélations d'abus sexuels dans le football féminin aux Etats-Unis. Le directeur sportif, notamment, est viré.



A Portland, le directeur sportif Gavin Wilkinson et le directeur commercial Mike Golub ont été démis de leurs fonctions à la suite de l'enquête choc qui secoue le football féminin américain, montrant des abus sexuels systémiques par le biais d'un rapport de 172 pages portant sur des entretiens avec plus de 200 joueuses. Les "commentaires à connotation sexuelle, avances, attouchements non désirés et rapports forcés" vont bien au-delà du seul championnat professionnel, mais concernent aussi les équipes de jeunes. Au sein de la franchise des Thorns, loin d'être la seule concernée, le directeur sportif a été accusé d'avoir dissimulé les agissements de son ancien entraîneur Paul Riley, alors qu'il avait pourtant reçu un courrier d'alerte en 2015 de la part de sa joueuse Mana Shim.

Parlow Cone : "Déchirant et profondément troublant"

Le coach avait été licencié, mais Gavin Wilkinson avait laissé New York le recruter - pour finir par le licencier seulement le mois dernier, à la suite de toutes ces révélations. Le directeur commercial, lui, a été licencié pour mauvaise conduite, ayant notamment demandé en 2013 à la coach en place (Cindy Parlow Cone) ce qu'il fallait faire afin de pouvoir coucher avec elle. Cette dernière est désormais présidente de la Fédération américaine, c'est elle qui a diligenté l'enquête en question en 2020.


Mardi, le propriétaire Merritt Paulson avait déjà annoncé se retirer de ses fonctions à Portland, où ces réactions en chaîne pourraient donc provoquer d'autres remous dans les différentes franchises ou autres clubs visés. Selon le rapport, "déchirant et profondément troublant" d'après les mots de la présidente, ils seraient donc très nombreux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.