Belgique - Mertens : "Les tests font mal au nez"

Belgique - Mertens : "Les tests font mal au nez"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 14 novembre 2020 à 22h45

Dries Mertens évoque la répétition des tests PCR, désagréables mais nécessaires pour les footballeurs, qui doivent sans cesse être contrôlés afin d'établir les protocoles autour de chaque rencontre (ou tournoi).



Bien plus encore que la moyenne des gens, les sportifs de haut niveau ont dû accepter les tests PCR comme une nouvelle réalité de leurs vies. "On doit vivre comme ça depuis quelques mois, on le sait, appuie le Belge Dries Mertens. Il y a beaucoup de tests, ça fait mal au nez..." Tous ceux qui y ont déjà été soumis le savent : au mieux, ça chatouille, au pire des maux de tête peuvent rester pour plusieurs jours, surtout lors des premiers mois où les préleveurs manquaient encore d'expérience. Pour les sportifs, la répétition extrême de ces tests est donc loin d'être agréable. "On s'habitue à vivre comme ça, ce n'est pas que pour nous, c'est pour tout le monde, poursuit le joueur de Naples. Il faut bien porter le masque, puis s'amuser sur le terrain et être prêt."

A cause de la situation en Italie le mois dernier, Dries Mertens n'avait pas pu rejoindre les Diables Rouges, alors qu'il était sélectionné et que lui-même n'était pas positif au Covid : "Peu importe qui est avec moi sur le terrain, tout le monde donne tout. La dernière fois, ça m'a fait mal de ne pas être là, très mal même. Mais désormais, je suis le plus heureux d'être à nouveau présent." La Belgique continue d'être lourdement impactée par le Covid, puisque Eden Hazard est positif et doit encore reporter son retour en sélection. Les Belges ont l'avantage dans leur groupe 2 de la ligue A de la Ligue des Nations, toutefois les joueurs de Roberto Martinez n'ont pas le droit à l'erreur, et ce dès leur match de dimanche face à l'Angleterre (qui les doublera en cas de victoire).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.