Vers un conflit social au PSG ?

Vers un conflit social au PSG ?©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 17 septembre 2016 à 19h30

Les salariés du PSG sont en colère et pour cause : ils seront privés de prime cette année afin de pouvoir payer le licenciement de Laurent Blanc, a rapporté le quotidien l'Équipe. C'est Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du club parisien, qui a été contraint d'expliquer aux représentants du personnel que compte tenu des indemnités de départ à payer pour le limogeage de Laurent Blanc, soit 22 millions d'euros, aucune prime ne sera versée au personnel. Une annonce qui passe mal pour les salariés du PSG , qui estiment que la direction du club ne reconnaît pas leur travail.



Selon eux, le dirigeant, Nasser Al-Khelaifi n'est pas à la hauteur : « on ne le voit presque jamais, et on a le sentiment qu'à part les joueurs, les autres membres du club ne comptent pas pour lui (...) On est pressés comme des citrons, sans jamais être remerciés ou félicités", a confié un salarié au quotidien sportif. Afin d'apaiser les tensions, une réunion entre le dirigeant qatari et des représentants du personnel devrait prochainement avoir lieu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
112 commentaires - Vers un conflit social au PSG ?
  • le dirigeant n as rien dans le pantalon pour venir le dire aux salaries?

    L'air des dirigeants l'aurait dans le fion s'ils venaient à le dire par leurs raisons?

  • C'est pas le personnel qui doit trinquer. Mais ces trop payés de joueurs qui sot directement liés au résultats. Bel esprit une fois de plus, bravo l’équité.

  • Pauvre Laurent, qui est blanc comme neige ;)....

  • pour rappel une prime est a la discrétion de l'employeur et en aucun cas une obligation

  • Au PSG, comme bien souvent ailleurs, ce ne sont pas les personnes qui prennent de mauvaises et/ou coûteuses décisions qui en assument les conséquences ; au pire, on leur verse de conséquentes indemnités afin de les remercier pour leurs services rendus le jour où leur départ a sonné.
    Au demeurant, 22 M€ pour mettre en place les conditions de l'arrivée d'Unai Emery avec ses choix pertinents, sa capacité à mettre en confiance certains joueurs, les résultats que l'on sait...... ça sent la stratégie du doigt mouillé !