Le coup de sang de Jean-Michel Aulas contre la police espagnole

Le coup de sang de Jean-Michel Aulas contre la police espagnole
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 28 septembre 2016 à 20h51

C'est en marge de la défaite de l'Olympique Lyonnais face au FC Séville, mardi soir en Ligue des Champions que des échauffourées ont eu lieu entre des supporters de l'OL et la police espagnole. Quelques heures après les faits, le président lyonnais Jean-Michel Aulas parlait sur son compte Twitter d'une "agression incompréhensible" de la part des gardes mobiles sévillans. Il affirmait également que cinq supporters des Gones avaient été blessés. Selon RMC, des représentants du club ont tenu à rester au stade après le match pour alerter les officiels de l'UEFA sur ces événements, estimant que les fans lyonnais étaient seulement en train de chanter sur le parvis du stade quand la police espagnole a soudainement chargé.



Quatre supporters ont d'ailleurs comparu devant la justice espagnole mercredi et ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et à des amendes. Dans un communiqué, l'OL a tenu à "déplorer l'attitude de la police, qui contribue à alimenter un climat de violence dans le football".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU