Zouma maltraite son chat et fait polémique

Zouma maltraite son chat et fait polémique©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 08 février 2022 à 10h00

Alors qu'une vidéo de Kurt Zouma en train de maltraiter son chat fait polémique, son club de West Ham pourrait sanctionner le défenseur international français, qui s'est depuis excusé.



"Il n'y a aucune excuse pour mon comportement, que je regrette sincèrement." Kurt Zouma s'est confondu en excuses mardi sur les réseaux sociaux, après la diffusion par The Sun d'une vidéo le montrant chez lui en train de maltraiter son chat, infligeant notamment un coup de pied à l'animal. "Je tiens également à dire à quel point je suis désolé pour tous ceux qui ont été bouleversés par cette vidéo. Je voudrais assurer à tout le monde que nos deux chats vont parfaitement bien et sont en bonne santé. Ils sont aimés et chéris par toute notre famille, et ce comportement était un incident isolé qui ne se reproduira plus", a encore assuré le défenseur international français (11 sélections) de West Ham.


Des Hammers qui ont condamné le comportement de l'ancien Stéphanois, transféré cet été de Chelsea moyennant 35 millions d'euros. "West Ham United condamne sans réserve les actions de notre joueur, Kurt Zouma, dans la vidéo qui a circulé. Nous avons parlé à Kurt et traiterons la question en interne, mais nous tenons à préciser que nous ne tolérons en aucun cas la cruauté envers les animaux", peut-on ainsi lire dans un communiqué du club londonien. On ne sait pas encore s'il prendra part au match de Premier League face à Watford programmé mardi soir (20h45) au London Stadium.

Une vidéo "vraiment bouleversante"

La RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals), association britannique qui a été la première organisation pour le bien-être animal fondée dans le monde, a également dénoncé le geste du joueur de 27 ans, et cette "vidéo vraiment bouleversante. Il n'est jamais acceptable de donner des coups de pied, de frapper ou de gifler un animal, pour le punir ou autre. Nous sommes très reconnaissants envers ceux qui nous signalent des souffrances animales présumées et nous tenons à les rassurer : nous examinerons toujours et, si nécessaire, enquêterons sur toute plainte qui nous est adressée concernant le bien-être animal."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.