Aston Villa : Emery, le magicien des Villans

Axel Allag, Media365, publié le mardi 26 décembre 2023 à 12h50

Troisième de Premier League à 1 point d'Arsenal, Aston Villa est un candidat au titre cette saison. Le mérite en revient notamment à Unai Emery qui, avec sa méthode de toujours, a transformé son équipe.

Aston Villa suit le rythme de Liverpool et Arsenal, en tête de la Premier League. 7ème du dernier exercice, le club de Birmingham, en déplacement à Old Trafford ce mardi soir pour y défier Manchester United (21 heures) va terminer l'année 2023 dans la cours des cadors de ce championnat d'Angleterre, ce qui n'avait rien d'une évidence en octobre 2022, lors de la prise de fonction d'Unai Emery chez les Villans, alors 15èmes du classement. Dans son style propre, l'ancien entraîneur du PSG a su séduire son groupe, réceptif à sa méthode qui fonctionne souvent à merveille dans les clubs jugés comme "moyens". Vainqueur de 4 Ligues Europa avec le FC Séville (3 de suites entre 2014 et 2016) et Villarreal (2021), le technicien n'a pas changé sa méthode de travail.

Manchester City et Arsenal sont déjà tombés

A base de longues séances vidéos, il concerne l'ensemble de son groupe et demande une intensité très importante à ses joueurs sur le terrain. Dans les faits, cela marche très bien et donne des matchs parfois enlevés. Aston Villa, en tout cas, peut se targuer de posséder une attaque de feu - 38 buts inscrits, seulement Manchester City, avec un match de moins et 40 buts marqués, est meilleur. Vendredi dernier, c'est vrai, Aston Villa a manqué l'occasion de prendre seul la tête de la Premier League avec son nul contre un Sheffield United peu désireux de jouer (1-1) mais il faut se souvenir des deux succès consécutifs contre Manchester City puis Arsenal sur le même score (1-0) pour mesurer l'étendue de la progression d'Aston Villa. Pep Guardiola, lui, se souviendra sans doute longtemps de la défaite à Villa Park : dans sa carrière d'entraîneur en Championnat, le technicien n'avait jusqu'alors jamais concédé autant de tirs (22) ni vu son City tirer aussi peu vers le but adverse (2 tirs). Ce mardi soir, face à des Red Devils traversant leur pire première partie de saison depuis 1930, Unai Emery et Aston Villa pourraient, en cas de succès, frapper très fort. Et confirmer la réussite de la méthode Emery.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.