Arsenal : Un emprunt de 130 millions d'euros à la Banque d'Angleterre

Arsenal : Un emprunt de 130 millions d'euros à la Banque d'Angleterre©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le jeudi 07 janvier 2021 à 18h40

Face aux difficultés financières du club liées au coronavirus, Arsenal a dû prendre des mesures drastiques, contractant un emprunt auprès de la Banque d'Angleterre.



Le monde du football souffre aussi de la crise financière liée au coronavirus. Seulement, cela se manifeste de façon bien plus prégnante ces derniers temps. Plusieurs entraîneurs ont indiqué que le mercato hivernal pourrait être assez calme, invoquant le motif que le budget n'est pas idéal afin de réaliser des acquisitions. La situation du huis-clos étant, bien sûr, un problème conséquent. Arsenal, a, ce jeudi, communiqué au sujet de son emprunt - 132 millions d'euros - auprès de la Banque d'Angleterre.

"Alors que nous continuons à travailler sur les implications de la pandémie mondiale sur nos finances, nous pouvons confirmer aujourd'hui que le club a rempli les critères fixés par la Banque d'Angleterre pour la Covid Corporate Financing Facility (CCFF). En conséquence, nous contractons un prêt à court terme de 120 millions de livres sterling par le biais de cette fonction pour aider en partie à gérer l'impact des pertes de revenus attribuables à la pandémie. Il s'agit d'une approche similaire à celle adoptée par une grande variété d'organisations majeures dans de nombreux secteurs, y compris le sport, et est remboursable en mai 2021", peut-on lire sur le communiqué des Gunners.

Un départ d'Özil afin d'alléger la masse salariale ?

Arsenal a vu ses revenus chuter en raison de la pandémie et les réserves de liquidités du club se sont maintenant taries. Sur le plan sportif, l'actuel onzième de Premier League espère possiblement renforcer l'effectif à disposition de Mikel Arteta. Cela devrait nécessiter une large réduction de la masse salariale, le club étant en discussions avec Mesut Özil et son agent, pour un possible départ du champion du monde 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.