Bayern : Sané, vraiment "pas une punition" ?

Bayern : Sané, vraiment "pas une punition" ?©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 20 décembre 2020 à 16h05

Le remplacement anticipé de Leroy Sané a forcément fait jaser, la recrue star du Bayern n'ayant joué qu'une demi-heure à Leverkusen alors qu'il était déjà remplaçant au coup d'envoi. Karl-Heinz Rummenigge a haussé le ton.



C'était attendu, et ça n'a pas loupé : Karl-Heinz Rummenigge, un des grands patrons du Bayern, a soutenu son entraîneur Hansi Flick au sujet de Leroy Sané, sorti samedi à Leverkusen (1-2) 34 minutes après son entrée en jeu, alors qu'il avait lui-même remplacé Kingsley Coman (blessé) à la demi-heure de jeu. Le président du conseil d'administration du Bayern n'y est pas allé de main morte, attaquant directement l'intéressé : "Il n'a pas encore intégré les gênes du club, il doit faire fructifier son talent. On est prêts à soutenir n'importe quel joueur, mais nous avons des exigences en contrepartie, et ça il doit le comprendre. Il doit adapter son caractère au Bayern, il faut qu'il apprenne ça." Leroy Sané n'a pas fauté en allant taper dans la main de son coach à sa sortie.

Müller "aime vraiment jouer avec lui"

Pourtant, en conférence de presse d'après-match, Flick assurait que ce n'était "pas une punition". "Je devais faire un changement, il était une des options avec Thomas Müller ou Serge Gnabry, expliquait ainsi le coach. Le premier est indispensable à notre système, le second était vraiment rentré dans son match depuis la reprise. C'est le succès d'une équipe, pas des individualités. Nous soutenons notre joueur de toutes les manières possibles." "L'entraîneur doit avoir ses raisons, poursuivait Thomas Müller (relayé par Goal.com). J'aime vraiment jouer avec lui, on a eu plus d'attaques à droite lorsqu'il est entré. Il ne faudra pas longtemps avant qu'on parle de lui d'une autre manière, il est tout proche. Il ne doit pas être frustré par ça, mais motivé. C'est d'autant plus difficile qu'on a un peu de mal en ce moment."


"C'est un top joueur, il a été longtemps blessé, surenchérit le directeur sportif Hasan Salihamidzic. Il en demande plus qu'avant à lui-même, et l'équipe l'aidera, j'en suis sûr. Je crois totalement en lui. Il nous montrera ces qualités lors du prochain match." Pour Robert Lewandowski, enfin, "il a besoin d'un peu de temps" : "En 2021, je suis sûr qu'il nous montrera ses qualités. Je croise les doigts pour lui, c'est un super mec. Il sait lui-même qu'il peut tirer profit du petit break à venir, on aura besoin de lui pour aller de l'avant." Comme souvent au Bayern, ce sont donc les grands patrons, et uniquement eux, qui se chargent de ruer dans les brancards.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.