Bayern Munich : Un voyage à Paris qui ne passe pas

Bayern Munich : Un voyage à Paris qui ne passe pas©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 25 janvier 2023 à 11h09

Alors que le Bayern Munich, futur adversaire du PSG en Ligue des champions, continue à patiner en Bundesliga, son directeur sportif, Hasan Salihamidzic, a haussé le ton et dénoncé "l'amateurisme" de Serge Gnabry après son aller-retour à Paris pour la Fashion Week.



Si le PSG s'est encore offert une nouvelle polémique, le Bayern Munich, son adversaire en huitièmes de finale de la Ligue des champions, n'en est pas exempté. Après le renvoi de l'entraîneur des gardiens, un proche de Manuel Neuer qui aurait fait fuiter aux joueurs des conversations confidentielles du staff, c'est le cas de Serge Gnabry qui fait débat et, plus globalement, la reprise compliquée des Bavarois. L'international allemand, grand amateur de mode, s'est rendu à la Fashion Week de Paris le week-end dernier, après le match nul concédé à Leipzig vendredi (1-1). Un déplacement dans la capitale autorisé par son club, à trois semaines du huitième de finale aller face à Kylian Mbappé et ses coéquipiers au Parc des Princes. Sauf que Julian Nagelsmann, son entraîneur l'avait mis en garde : il devait performer mardi soir contre Cologne. Et cela n'a pas été franchement le cas, Gnabry étant même remplacé à la pause par Kingsley Coman lors de cette rencontre qui s'est de nouveau soldée par un nul (1-1), grâce à un missile de Joshua Kimmich à la 90e minute.

Après la rencontre, le directeur sportif du club bavarois n'a pas manqué de tacler Gnabry, dénonçant son "amateurisme". "Aller à droite et à gauche quand vous avez un jour de congé, c'est exactement ce que je n'aime pas, et exactement ce que le Bayern Munich n'est pas. Un jour de congé, c'est fait pour se reposer afin de pouvoir se donner à fond lors du match suivant. On en reparlera", a lâché Hasan Salihamidzic, très remonté. Le Bosnien a ensuite reproché à ses joueurs d'avoir "dormi" en première période. "La seconde période a été meilleure, on a cherché des solutions sur les ailes. Si on avait joué comme ça tout le match, on aurait gagné. Il est plus que temps que l'on change de braquet, que l'on débute les rencontres de la même façon que ce que l'on a fait en seconde période, que l'on comprenne qu'il en va maintenant du championnat. Parce que j'ai l'impression que ce n'est pas encore le cas." Le Bayern est toujours leader de Bundesliga, mais pourrait voir Francfort revenir à trois points mercredi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.