Tour de France (F) : Des chutes en pagaille, une favorite au tapis

Tour de France (F) : Des chutes en pagaille, une favorite au tapis©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 25 juillet 2022 à 18h23

La 2eme étape du Tour de France féminin ce lundi a été le théâtre de nombreuses chutes. Marta Cavalli, favorite de cette édition, s'est retrouvée au tapis et a abandonné.



Au lendemain d'une première étape de prestige sur les Champs-Elysées, enlevée par Lorena Wiebes, le Tour de France féminin partait ce lundi de Meaux pour rallier Provins au terme d'une seconde étape longue de 136,4 kilomètres. Dauphine de sa compatriote la veille, la Néerlandaise Marianne Vos a cette-fois-ci décroché la timbale. Mais ce second chapitre a cependant été davantage marqué par les chutes en pagaille au sein du peloton.

Plusieurs incidents ont émaillé la course ce lundi dans les trente derniers kilomètres. Une dizaine de concurrentes se sont retrouvées au sol une première fois. Parmi elles on dénombre entre autres la Tricolore Pauline Allin (Arkéa) et Soraya Paladin (Canyon//Sram Racing). Les prémisses d'une fin de parcours chaotique. Seulement quelques minutes plus tard, l'accident le plus spectaculaire a eu lieu à 25 kilomètres de la ligne d'arrivée.


Piégée dans une chute massive, Marta Cavalli (FDJ Suez) a embrassé le bitume. Venant de derrière à toute vitesse, la championne d'Australie Nicole Frain (Parkhotel Valkenburg) l'a percutée de plein fouet ! Les images sont spectaculaires. L'italienne est remontée en selle par la suite et a serré les dents. Néanmoins, les séquelles de sa mésaventure la font trop souffrir et elle a été contrainte d'abandonner le Tour de France plusieurs minutes après le franchissement de la ligne à Provins.

2e du Giro et favorite sur le Tour

Deuxième du Tour d'Italie féminin derrière la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten, Marta Cavalli faisait office de candidate on ne peut plus sérieuse sur la Grande Boucle. Elle est la seule coureuse à avoir jeter l'éponge ce lundi mais la Française Evita Muzic (FDJ Suez), victime elle aussi d'une autre chute à moins de cinq kilomètres de l'arrivée, aurait pu se retrouver dans une situation similaire. Mais fort heureusement, plus de peur que de mal pour la Tricolore qui a pu reprendre sa route immédiatement. Avec quatre chutes recensées, le peloton a montré beaucoup de nervosité. Une tension que l'on espère apaisée ce mardi lors du 3eme épisode entre Reims et Epernay.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.