Movistar : Soler ne repartira pas dimanche

Movistar : Soler ne repartira pas dimanche©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 26 juin 2021 à 22h21

Tombé dans la première grosse chute collective de la 1ere étape du Tour de France, Marc Soler (Movistar) souffre de trois fractures aux bras et ne prendra pas le départ dimanche.


Avec Miguel Angel Lopez, Enric Mas, Marc Soler et Alejandro Valverde, l'équipe Movistar compte (comme souvent) plusieurs têtes d'affiche au départ de ce Tour de France 2021, même si le Colombien a le statut de leader. Mais ils ne sont plus que trois à l'issue de la 1ere étape. Marc Soler ne prendra en effet pas le départ dimanche à Perros-Guirec. Le coureur de 27 ans est tombé, comme beaucoup d'autres, lors de la première grosse chute collective de la journée, à 45 kilomètres de l'arrivée. Il est parvenu à franchir la ligne, mais en dernière position avec 24'38 de retard sur le vainqueur Julian Alaphilippe. Et les examens qu'il a passés dans la soirée sont sans appel : Marc Soler souffre d'une fracture du radius des deux bras et du cubitus gauche. Le vainqueur de Paris-Nice 2018, qui participait à son quatrième Tour, ne fera donc pas mieux que sa 21eme place de l'an passé. L'équipe Movistar ne compte donc déjà plus que sept coureurs après seulement un jour de course, et cette première journée a vraiment été terrible pour la formation espagnole.

Lopez a perdu du temps

En plus de Soler, Jorge Arcas, Carlos Verona et Miguel Angel Lopez sont également tombés lors de la première chute, mais ont pu repartir. Et dans la deuxième chute, survenue à un peu plus de sept kilomètres de l'arrivée, c'est Alejandro Valverde qui est tombé mais s'en est sorti avec quelques égratignures au bras, alors que Lopez a été retardé. Au final, seul Enric Mas est parvenu à arriver en même temps que le peloton des cadors, à huit secondes d'Alaphilippe. Lopez est quant à lui arrivé avec 1'49 de retard sur le champion du monde et Valverde avec 5'33. « C'est dommage. J'ai été impliqué dans les grosses chutes. Je n'ai pas chuté lors de la deuxième, mais j'ai été arrêté et le peloton de tête roulait déjà trop vite pour pouvoir faire mon retard. J'ai atteint la ligne d'arrivée du mieux que j'ai pu. Cela fait partie du cyclisme et il faut savoir regarder vers l'avenir avec la même mentalité, car il reste encore 20 jours », a déclaré Miguel Angel Lopez à l'agence espagnole EFE à l'arrivée. Souvent récompensée du trophée de meilleure équipe sur les Grands Tours, Movistar a mal entamé cette Grande Boucle 2021, mais elle a largement le temps de se refaire une santé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.