Groupama-FDJ : Le Tour de France 2021, une possibilité pour Arnaud Démare

Groupama-FDJ : Le Tour de France 2021, une possibilité pour Arnaud Démare©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 24 novembre 2020 à 21h30

Alors que le Tour de France 2021 proposera plus d'opportunités pour les sprinteurs que l'édition 2020, Arnaud Démare n'a pas caché être intéressé par une présence à Brest en juin prochain.



Auteur d'une saison 2020 de toute beauté, avec quatorze victoires dont le championnat de France et le maillot cyclamen de meilleur sprinteur du Giro, Arnaud Démare n'a pas à rougir de son bilan. Toutefois, alors que la saison cycliste vient de se conclure et que 2021 n'est pas si loin, le sprinteur de la formation Groupama-FDJ a abordé dans un entretien accordé à Cyclism'Actu ses potentiels objectifs pour cette nouvelle saison. Et un d'entre eux pourrait être de briller sur les routes d'un Tour de France 2021 plus traditionnel, offrant plus d'opportunités pour les coureurs de sa trempe. « Oui, le fait qu'on voulait y être a été abordé, a déclaré le natif de Beauvais à la question de savoir si la Grande Boucle a déjà été un sujet de discussion au sein de l'équipe dirigée par Marc Madiot. On va voir comment ça va se présenter, mais je me vois forcément sur le Tour l'année prochaine. » Mais, alors qu'il a pu bénéficier d'une équipe totalement dévouée à ses ambitions sur le Tour d'Italie, la donne sera forcément différente sur le Tour de France.

Combiner sprint et classement général, « jouable » pour Démare

En effet, Thibaut Pinot et David Gaudu auront à n'en pas douter des ambitions pour le classement général, ce qui pourrait réduire le train dédié au sprint et à Arnaud Démare. Mais, pour ce dernier, ça pourrait ne pas être aussi handicapant. « Si on regarde Alexander Kristoff et Tadej Pogacar cette année, ça s'est réalisé. Pareil pour Wout Van Aert et Primoz Roglic chez Jumbo-Visma, même si j'ai besoin de plus de monde autour de moi que Van Aert, affirme le champion de France en titre. Je pense que c'est jouable. Il faut des circonstances de course et une réussite des deux côtés, mais ce n'est pas inenvisageable en tout cas. » Un Tour de France qui serait le point d'orgue d'une saison une nouvelle fois plongée dans l'incertitude en raison de la crise sanitaire, dont les courses australiennes de début de saison sont déjà victimes. Des incertitudes qu'Arnaud Démare ne cache pas. « Les courses du printemps ont été mises cette saison en août et septembre, mais l'an prochain, il pourrait y avoir des trous dans le calendrier, assure le sprinteur français. Au lieu que ce soit très concentré comme en 2020, il y aura peut-être des périodes de deux ou trois semaines sans courir. Il y a encore beaucoup trop d'interrogations sur tout ce qui est lié au programme de courses. » L'adaptation sera sans doute une clé pour être performant en 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.