VTT : Triplé pour les Bleus en descente, le bronze pour Nicole

VTT : Triplé pour les Bleus en descente, le bronze pour Nicole©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 27 août 2022 à 18h58

Alors que Myriam Nicole a remporté le bronze dans l'épreuve féminine, Loïc Bruni, Amaury Pierron et Loris Vergier ont signé un retentissant triplé lors de la descente masculine des championnats du monde de VTT, organisés aux Gets.



Le bleu-blanc-rouge était de mise ce samedi aux Gets ! Alors que la station des Alpes accueille cette semaine les championnats du monde de VTT, l'équipe de France a remporté un deuxième titre mondial après celui remporté par Pauline Ferrand-Prévôt ce vendredi à l'occasion de l'épreuve de short-track. Déjà sacré champion du monde de descente en 2015, 2017, 2018 et 2019, Loïc Bruni a ravi le public français en allant chercher un cinquième maillot arc-en-ciel dans la discipline. Flirtant souvent avec la limite, ayant échappé de peu à une chute dès le deuxième virage, le Niçois a fait parler sa technique pour boucler le parcours en 3'29''478, n'ayant pas montré la moindre conséquence de la chute subie au début du mois d'août à l'occasion de l'étape de Coupe du Monde organisée à Mont-Saint-Anne. Une descente des championnats du monde qui a ressemblé à celles des championnats de France car c'est un triplé que les Bleus ont réalisé ce samedi aux Gets, ce qui n'avait pas été vu depuis les Etats-Unis en 1990. Terminant respectivement à 2''581 et 3''386 de leur compatriote, Amaury Pierron et Loris Vergier complètent le podium.

Nicole apporte une nouvelle médaille aux Bleues

Une journée qui avait bien démarré pour l'équipe de France à l'occasion de la descente féminine. Après avoir remporté le titre mondial de la descente en 2019 et 2021, Myriam Nicole a tout donné devant son public. Néanmoins, une fin de parcours moins assurée ne lui a pas permis d'être dans le match pour une troisième médaille d'or en carrière. La Montpelliéraine a dû se contenter de la troisième place à 3''447 de la nouvelle championne du monde Valentina Höll. L'Autrichienne, qui joue les premiers rôles en Coupe du Monde cette saison, a su réaliser une course sans la moindre faute et s'impose en 3'53''857. La marge avec sa dauphine, l'Allemande Nina Hoffmann, n'a été que de 906 millièmes de seconde. Favorite annoncée de la course, solide leader de la Coupe du Monde, la Suissesse Camille Balanche n'a pu faire mieux que la quatrième place à un peu plus de quatre secondes. La championne du monde 2020, affaiblie par une fracture de la clavicule subie au début du mois d'août, n'était pas attendue au départ mais a tout donné sans parvenir à monter sur le podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.