TotalEnergies : Sagan impatient de rejoindre l'équipe française

TotalEnergies : Sagan impatient de rejoindre l'équipe française©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 01 novembre 2021 à 21h56

Peter Sagan se confie sur son transfert chez la formation française TotalEnergies. Une équipe que le triple champion du monde a hâte de rallier.



Sensation pour ceux qui ne seraient peut-être pas encore au courant : Peter Sagan courra sous les couleurs d'une équipe française en 2022. Et même en 2023. Et même peut-être en 2024 et 2025, puisque le coureur slovaque de 31 ans a signé un contrat de deux ans plus deux autres en option en faveur de la formation TotalEnergies, dirigée par Jean-René Bernaudeau. Un triple champion du monde (2015, 2016, 2017) dans une équipe tricolore, c'est beau.

Sagan : « Convaincu que je vais bientôt me sentir chez moi dans l'équipe »

Et aussi surprenant. Ce transfert en a en effet étonné plus d'un. « Plusieurs équipes ont manifesté de l'intérêt, mais c'est la formation de Bernaudeau qui a le plus manifesté une forme de respect à mon égard, confie Peter Sagan dans Vélo Magazine. Ils me voulaient vraiment et ils le démontraient tout le temps. À chaque question de notre part, ils ont répondu immédiatement. Cela prenait parfois des semaines chez d'autres. On bâtit une équipe autour de moi et c'est en cela que le projet m'attire. C'est de la pression, bien entendu, mais c'est juste mon ordinaire depuis longtemps. Ce n'était pas différent avec mes anciennes équipes. »


Après Cannondale, Tinkoff et Bora-Hansgrohe avec qui il a disputé sa dernière course sur Paris-Roubaix, Sagan va vivre sa première expérience sous des couleurs françaises et il est « convaincu que je vais bientôt me sentir chez moi dans l'équipe ». Il attend ça « avec impatience ! » « Mais la France n'est pas nouvelle pour moi. Je vis à Monaco depuis un bon moment, s'amuse le Slovaque. Je me retrouve dans un environnement complètement nouveau, mais cela ne m'inquiète pas outre mesure. J'ai connu trois équipes avant celle-ci, et à chaque fois ça a été une expérience positive, je me suis rapidement intégré. Bien que cette fois, je me rends compte que je devrai prendre des cours de français ».

Sagan : « Le cyclisme a beaucoup changé ces trois dernières années »


Celui qui a franchi sept fois la ligne d'arrivée sur les Champs-Elysées avec le maillot vert du Tour de France sur les épaules - un record - a toutefois un peu plus de mal ces derniers temps. « Le cyclisme a beaucoup changé ces trois dernières années. Cela en soi n'a peut-être pas de rapport avec mon propre parcours, mais c'est un fait. De nouvelles têtes sont apparues, des types talentueux, et la course elle-même s'en est trouvée changée, explique Sagan. On n'a pas d'autres choix que de s'y conformer, et continuer à bosser, bosser. Soit dit en passant, quand je gagnais régulièrement et que je suis devenu champion du monde à trois reprises, je n'ai rien reçu en cadeau ! Cela avait peut-être l'air facile, mais ça ne l'était pas. Il ne s'agissait pas de rester allongé sur un lit et d'aller gagner une course entre deux journées à glander ! Mes victoires, c'est le fruit de sacrifices. C'est le prix à payer pour atteindre le sommet et, plus encore, y rester. » Peter Sagan est l'un des meilleurs sprinteurs du monde. Septuple champion de Slovaquie sur route, également titré en 2015 sur le contre-la-montre, il compte 119 victoires à son palmarès, dont le Tour des Flandres en 2016 et Paris-Roubaix en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.