Movistar : Un retour de Carapaz dans les tuyaux ?

Movistar : Un retour de Carapaz dans les tuyaux ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 05 mai 2022 à 18h50

L'équipe Movistar serait sur les rangs pour faire revenir Richard Carapaz la saison prochaine, l'Equatorien étant libre de tout engagement à l'issue de l'année 2022.

Dans quelle équipe Richard Carapaz va-t-il évoluer la saison prochaine ? Sacré champion olympique l'été dernier à Tokyo, l'Equatorien a l'embarras du choix car son contrat avec la formation Ineos Grenadiers arrive à échéance au terme de la saison 2022. Alors qu'il sera le leader de l'équipe britannique sur les routes du Giro, qui s'élance ce vendredi de Budapest et dont il est présenté comme le principal favori, le coureur de 28 ans serait dans le viseur de plusieurs équipes pour 2023 et au-delà. Tout d'abord, la formation Ineos Grenadiers n'a pas encore fait savoir si elle voulait poursuivre l'aventure avec celui qu'elle a recruté en 2020, quelques mois après sa victoire sur le Tour d'Italie. Mais, selon les informations du journaliste italien Ciro Scognamiglio, l'équipe Movistar serait d'ores-et-déjà sur les rangs pour rapatrier celui qui a porté ses couleurs entre 2016 et 2019.


Carapaz dans le viseur d'une autre équipe

Sous l'influence de son agent, l'influent Giuseppe Acquadro, et fatigué des incessantes luttes d'influence au sein de la formation espagnole, Richard Carapaz n'avait pas longtemps hésité à donner son accord à l'équipe dirigée par Dave Brailsford. Mais, alors qu'il est loin d'être le seul leader chez Ineos Grenadiers, le natif d'El Carmelo pourrait être tenté d'aller voir ailleurs. Alors qu'Alejandro Valverde va quitter le peloton professionnel à l'issue de la saison, la formation Movistar pourrait se mettre en quête d'un coureur à même de briller sur un Grand Tour et d'être un leader fort. Un cadre dans lequel Richard Carapaz pourrait sans peine entrer. Mais, au-delà de l'équipe espagnole et d'Ineos Grenadiers, une autre équipe serait sur les rangs pou attirer l'Equatorien. En effet, le journaliste de La Gazzetta dello Sport assure qu'il y a de la concurrence sur ce dossier mais sans révéler l'identité de cet autre candidat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.