Chris Froome : une défense à 7 millions d'euros

Chris Froome : une défense à 7 millions d'euros©Wochit

6Medias, publié le samedi 14 avril 2018 à 16h30

L'emblématique coureur cycliste, Christopher Froome fait l'objet d'une procédure pour un contrôle anormal au salbutamol sur la Vuelta 2017. Son équipe, la Sky, est prête à tout pour lui éviter une lourde sanction.



Depuis plusieurs semaines, le flou persiste sur l'avenir sportif de Christopher Froome.

En effet, en décembre dernier, The Guardian et Le Monde ont révélé une affaire de dopage qui a eu l'effet d'une bombe : Christopher Froome aurait fait l'objet d'un contrôle anormal au salbutamol lors de la Vuelta 2017. Alors que l'enquête est toujours en cours, le quadruple vainqueur du Tour de France risque gros. Selon le quotidien la Stampa, "il pourrait être sanctionné pour négligence, perdre sa victoire sur la Vuelta 2017 (qui pourrait alors revenir à Vincenzo Nibali) et écoper de quelques mois de suspension". Des sanctions que veut à tout prix éviter son équipe, Sky. Toujours selon la Stampa, elle aurait déboursé pas moins de 7 millions d'euros pour rémunérer des avocats et des experts scientifiques dans le seul but de prouver l'innocence de leur coureur star. Pour rappel, cette somme représente par exemple le budget d'une équipe comme Direct Energie.

Christopher Froome au départ du Giro

En attendant de connaître le fin mot de cette histoire, Christopher Froome est actuellement en Italie où il se prépare pour le Tour d'Italie qui débutera en mai prochain. Le Britannique tentera de le remporter pour la première fois de sa carrière. En effet, l'organisateur de cette course mythique, également appelée le Giro, ne peut pas disqualifier le coureur. "Je ne peux pas exclure Froome du prochain Giro, confirme l'organisateur Mauro Vegni dans les colonnes de la Stampa. Si je le fais, je risque un procès parce que le règlement ne me permet pas d'exclure un coureur qui n'a jamais été contrôlé positif". En effet, pour Christopher Froome, il s'agit d'un contrôle anormal qui est bien dissocié d'un contrôle positif, selon le code mondial antidopage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.