Astana-Premier Tech : Moscon signe pour les deux prochaines saisons

Astana-Premier Tech : Moscon signe pour les deux prochaines saisons©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 29 septembre 2021 à 15h50

Ce mercredi, via son compte Twitter officiel, la formation kazakhe Astana-Premier Tech a officialisé l'arrivée, pour les deux prochaines saisons, de l'Italien Gianni Moscon, en provenance des Ineos Grenadiers.

C'est une page qui se tourne pour l'Italien. Ce mercredi, via son compte Twitter officiel, la formation kazakhe Astana-Premier Tech, de nouveau dirigée par Alexandre Vinokourov, a annoncé l'arrivée de Gianni Moscon, à partir de 2022 et pour les deux prochaines saisons. Une arrivée qui a forcément réjoui le principal intéressé : « Après six années passées dans une équipe, je vais franchir une étape sérieuse dans ma carrière. Je pense que c'est une sorte de défi pour moi, une motivation pour continuer à grandir et une nouvelle expérience qui, j'en suis sûr, sera couronnée de succès. Au fil des années, j'ai réussi à accumuler beaucoup d'expérience, et maintenant j'aimerais l'utiliser au maximum dans une nouvelle équipe, dans un nouvel environnement. J'espère que je pourrai performer de la meilleure façon possible dans les courses du plus haut niveau. » Aujourd'hui âgé de 27 ans, le Transalpin, dont les débuts chez les professionnels remontent à l'année 2016, n'avait donc connu, à ce jour, qu'une seule équipe.


Moscon est connu pour son mauvais comportement

A savoir les Britanniques de Sky, devenus depuis Ineos Grenadiers. A son palmarès, Gianni Moscon compte ainsi notamment deux titres de champion d'Italie du contre-la-montre. En 2021, l'Italien, qui habite en Autriche, a gagné deux étapes du Tour des Alpes et a même pris part à la course en ligne des Jeux d'été 2020 de Tokyo au Japon où il avait terminé à la 20eme place finale. Moscon compte aussi plusieurs places d'honneurs lors de classiques qui ne se ressemblent pourtant pas du tout. En 2017, l'Italien avait terminé cinquième de Paris-Roubaix, ainsi que troisième du Tour de Lombardie. Au-delà de l'aspect sportif, Gianni Moscon traîne derrière lui une très mauvaise réputation, ternie notamment par des soupçons de racisme. De plus, son comportement lors de certaines courses lui a occasionné quelques suspensions. Son équipe l'avait fait en 2017, alors qu'en 2018, l'Union cycliste internationale s'en était chargée, suite à son exclusion lors du Tour de France de cette même année, en raison d'un mauvais geste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.