Betclic Elite (J25) : Monaco l'emporte à Gravelines-Dunkerque quand l'ASVEL s'incline à Chalon-sur-Saône

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 10 mars 2024 à 18h40

Alors que Monaco a su aller chercher une courte victoire à Gravelines-Dunkerque (68-72), l'ASVEL a chuté en prolongation sur le parquet de Chalon-sur-Saône (88-87 ap) et voit l'écart au classement se creuser.

Monaco a tremblé mais assure l'essentiel. En déplacement sur le parquet de Gravelines-Dunkerque, la « Roca Team » est allée chercher une quatrième victoire de rang en Betclic Elite. Une rencontre que les joueurs de Sasa Obradovic ont pris par le bon bout avec un 9-0 d'entrée et même jusqu'à onze points d'avance dès le premier quart-temps. Mais, sous l'impulsion de Michael Stockton (12 points, 9 passes), le BCM s'est accroché pour rester à six points au terme des dix premières minutes. Après avoir pris un éclat à l'entame du deuxième quart-temps, le BCM a fait chavirer son public en infligeant un 22-0 aux joueurs de la Principauté pour prendre à son tour une marge de onze points. Monaco a essayé de répliquer avant le retour aux vestiaires mais n'a pu que repasser sous la barre des dix points de retard. L'entame du troisième quart-temps a vu Gravelines-Dunkerque rester sur cette lancée et maintenir à bonne distance la « Roca Team ». Toutefois, les coéquipiers de John Brown III (13 points) et Alpha Diallo (13 points, 7 rebonds, 5 passes) se sont fâchés. Avec un 17-0 pour conclure le troisième quart-temps, le club de la Principauté a abordé le dernier quart-temps avec une avance de six unités. Dix minutes qui ont vu le BCM tout essayer pour inverser la tendance mais sans succès. Monaco l'emporte de quatre points (68-72) et creuse l'écart au classement.

L'ASVEL chute au bout du suspense

En effet, quelques heures auparavant, l'ASVEL est revenue de son déplacement à Chalon-sur-Saône avec une défaite. D'entrée, les deux équipes se sont rendu coup pour coup avec l'écart qui n'a jamais dépassé quatre points durant un premier quart-temps très serré, conclu avec une marge de deux unités pour les Rhodaniens. Avec Youssoupha Fall (18 points, 11 rebonds) à la manœuvre, l'ASVEL a continué de faire la course en tête dans les dix minutes menant à la pause mais l'Elan Chalon a su s'accrocher et même passer quelques secondes devant au tableau d'affichage. Toutefois, ce sont les Rhodaniens qui ont viré en tête à la mi-temps avec une avance de deux longueurs. Au retour sur le parquet, les joueurs de Pierric Poupet ont lâché les chevaux mais cet effort n'a pas payé. En effet, les coéquipiers de Lionel Gaudoux (20 points, 5 rebonds) ont su réaliser un 12-0 pour reprendre la main au score puis atteindre le dernier quart-temps sur un score de parité. Ces dix minute sont été sous haute tension avec aucune des deux formations qui a lâché. C'est finalement en prolongation que la victoire s'est jouée. Menés dès les premiers instants, les joueurs de l'ASVEL ont cru avoir fait le plus dur mais c'était sans compter sur Antoine Eito (17 points, 9 passes). Au buzzer, il a trouvé la faille pour offrir la victoire à Chalon-sur-Saîne (88-87 ap), qui met fin à une série de deux défaites de rang. Pour l'ASVEL, le retard sur Monaco est désormais de cinq victoires alors que Bourg-en-Bresse aura l'occasion de recoller.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.