Betclic Elite (J12) : Monaco arrache la victoire à Boulogne-Levallois, l'ASVEL retrouve le sourire face à Paris

Betclic Elite (J12) : Monaco arrache la victoire à Boulogne-Levallois, l'ASVEL retrouve le sourire face à Paris©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 11 décembre 2022 à 21h03

Alors que l'ASVEL a renoué avec la victoire lors de la réception de Paris, Monaco a conforté sa place de leader grâce à une victoire en prolongation sur le parquet de son dauphin Boulogne-Levallois



Monaco a réalisé un véritable hold-up au Palais des Sports Marcel-Cerdan face à Boulogne-Levallois. Une affiche au sommet de la Betclic Elite que les Metropolitans ont su prendre par le bon bout. La défense de Monaco étant en grande difficulté face à Victor Wembanyama (27 points, 11 rebonds), les Franciliens ont débuté par un 7-0. Très rapidement, un Sasa Obradovic très mécontent de la prestation de ses joueurs a pris un temps mort pour resserrer les boulons. Toutefois, ce sont bien les Mets qui ont appuyé là où ça faisait mal. Comptant jusqu'à quatorze points d'avance, les joueurs de Vincent Collet ont achevé le premier quart-temps avec une marge légèrement réduite. Le sélectionneur des Bleus ayant décidé de faire souffler « Wemby », les Mets ont un peu baissé de pied face à des Monégasques qui ont haussé le ton. Les coéquipiers de Yoan Makoundou (11 points) ont imposé un 13-6 aux Franciliens à l'entame du deuxième quart-temps pour revenir au contact. Néanmoins, Boulogne-Levallois a su faire le nécessaire pour reprendre de l'air au tableau d'affichage, atteignant la mi-temps avec une avance de dix unités.

Monaco a renversé Boulogne-Levallois

Au retour sur le parquet du Palais des Sports Marcel-Cerdan, les Metropolitans ont remis au goût du jour la recette mise en place au début de la rencontre. Le résultat est un écart qui a très vite enflé en faveur des Franciliens, revenant à quatorze longueurs au milieu du troisième quart-temps. Un trou d'air de la « Roca Team » qui n'a duré qu'un temps. Les hommes de Sasa Obradovic ont conclu ces dix minutes sur un 7-0 pour souffler dans la nuque des Mets sous les yeux de Michael Douglas, venu admirer Victor Wembanyama. Ces derniers ont tenu bon mais c'est à un peu moins de deux minutes du buzzer que Monaco a fait son retard grâce à la précision à longue distance d'Elie Okobo (28 points, 6 rebonds, 6 passes). Tremont Waters (21 points) a eu la balle de match dans sa main sur la dernière possession mais son tir à trois points n'a pas trouvé la cible, poussant les deux formations en prolongation. Cinq minutes supplémentaires qui ont vu Boulogne-Levallois s'effondrer et Monaco s'envoler vers une victoire qui semblait difficile à imaginer en début de match. Ce succès de treize points (82-95), le onzième en treize matchs, permet à la « Roca Team » de consolider sa place de leader de Betclic Elite devant les Mets, battus pour la deuxième fois de suite.

L'ASVEL se remet dans le sens de la marche

Battue par Limoges puis Monaco lors de ses deux dernières sorties en Betclic Elite, l'ASVEL a confirmé son succès européen à Barcelone lors de la réception de Paris. Une rencontre dont le sort n'a pas fait de doute dès le premier quart-temps. En effet, les coéquipiers d'Amine Noua (21 points, 7 rebonds) ont compté pas moins de 18 longueurs d'avance au terme de ces dix premières minutes. Un ascendant que le deuxième quart-temps n'a fait que confirmer sans toutefois parvenir à dépasser la barre des 30 points d'écart. Si les Parisiens, sous l'impulsion de Kyle Allman (20 points), ont essayé de répliquer au retour sur le parquet de l'Astroballe, ils ont vite sombré en encaissant un 15-0 qui a permis à l'ASVEL d'atteindre une avance de 35 unités. Avec un tel avantage, les joueurs de T.J. Parker ont pu lever le pied dans les dix dernières minutes, le club de la Capitale en profitant pour revenir à 27 points. Toutefois, un dernier coup d'accélérateur permet à l'ASVEL de s'imposer très facilement (94-60) et de remonter au septième rang. Paris, battu pour la deuxième fois de suite, chute à la 15eme position.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.