NBA - Saison régulière : Milwaukee encore au ralenti contrairement aux LA Lakers, Lillard offre la victoire à Portland

NBA - Saison régulière : Milwaukee encore au ralenti contrairement aux LA Lakers, Lillard offre la victoire à Portland©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 31 janvier 2021 à 08h03

Malgré Giannis Antetokounmpo, Milwaukee a subi la loi de Charlotte quand les Los Angeles Lakers, après deux revers de suite, ont renoué avec la victoire à Boston. Portland, pour sa part, a pu compter sur un Damian Lillard décisif pour s'imposer à Chicago.


Le match de la nuit : Les Lakers s'arrachent à Boston

Anthony Davis et LeBron James en avaient marre. Après deux défaites de rang sur le parquet des Sixers et des Pistons, les deux leaders des Lakers comptaient bien remettre de l'ordre à l'occasion de leur match à Boston, sixième de leurs sept matchs à l'extérieur consécutifs. Si l'entame de match s'est avérée indécise, les coéquipiers du « King » (21 points, 7 rebonds, 7 passes) et de « The Brow » (27 points, 14 rebonds) ont entamé avec le mors aux dents le deuxième quart-temps et compté jusque'à dix points d'avance... avant d'en subir le contrecoup et de voir les Celtics, emmenés par Jayson Tatum (30 points, 9 rebonds) et Jaylen Brown (28 points), revenir à hauteur. Les joueurs de Nouvelle-Angleterre ont continué sur leur lancée au retour sur le parquet du TD Garden avant de finir très fort le dernier quart-temps avec un 12-2 qui leur a offert huit longueurs d'avance. C'est alors que les Celtics ont perdu sur blessure Marcus Smart (4 points, 7 passes) et ont perdu le fil du match, encaissant un 8-0. Toutefois, les joueurs de Boston ont su revenir et, à 32 secondes de la fin du match, repasser devant mais, malgré une dernière tentative désespérée de Daniel Theis (14 points, 7 rebonds), ce sont bien les Lakers qui s'imposent d'une longueur (95-96) et retrouvent des couleurs. Pour les Celtics, cette deuxième défaite de suite n'est pas une très bonne nouvelle

Le MVP de la nuit : Lillard porte les Blazers

Après deux revers de rang, les Portland Trail Blazers ne comptaient pas revivre une telle expérience à l'occasion de leur déplacement sur le parquet des Chicago Bulls. Après un premier quart-temps durant lequel chacune des deux équipes a eu la main, ce sont les joueurs de l'Illinois, portés par Lauri Markkanen (31 points) et Zach LaVine (26 points) qui ont haussé le ton en premier dans le deuxième quart-temps pour prendre huit longueurs d'avance... puis ont connu un terrible passage à vide avec un 24-4 qui a permis aux Blazers d'atteindre la mi-temps avec onze longueurs d'avance. Mais si Enes Kanter (22 points, 11 rebonds) et les siens ont su tenir la barre au retour sur le parquet, on a senti les Bulls revenir progressivement avant de reprendre l'avantage au tableau d'affichage. La fin de match s'est avérée être un chassé-croisé entre les deux formations mais, quand Cody White (20 points) donne cinq points d'avance à Chicago avec onze secondes à jouer, beaucoup d'observateurs ont pensé que le match était plié... mais c'était sans compter sur Damian Lillard (44 points, 9 passes). Après avoir réduit l'écart sur un tir à trois points, le meneur des Blazers a profité d'une perte de balle de Zach LaVine sur l'attaque suivante pour, à trois dixièmes de seconde du buzzer, crucifier les Bulls sur un deuxième tir à trois points consécutif. Portland s'impose ainsi d'une longueur (122-123) pour retrouver des couleurs et inflige à Chicago un troisième revers de rang.

Le flop de la nuit : Les Bucks de nouveau à terre

Les Bucks ne sont pas dans une bonne spirale. Défaits ce vendredi sur le parquet des New Orleans Pelicans, les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo (34 points, 18 rebonds) ont une nouvelle fois mis genou à terre. Pourtant, les joueurs de Milwaukee ont démarré très fort la rencontre, avec un 10-0 en moins de deux minutes. Mais cet avantage n'a pas tenu car les Hornets, après un 11-0 en fin de premier quart-temps, ont enchaîné avec un 12-0 dès les premiers instants du deuxième pour prendre leur plus grand écart du match, 20 longueurs. Les Bucks, la tête sous l'eau, ont su réagir mais progressivement, revenant à quatre points au moment de retrouver les vestiaires... avant de repasser devant au score en toute fin de troisième quart-temps. Mais, si l'entame des douze dernières minutes a été assez équilibrée, c'était sans compter sur LaMelo Ball (27 points, 9 passes). Sorti du banc, le frère de Lonzo Ball a participé à une fin de match qui a étouffé une équipe des Bucks dans laquelle le « Greek Freak » a souvent été trop seul. Le résultat a été un 10-0 pour les Hornets dans les deux dernières minutes, venant conclure un 16-3 dans cette fin de match à sens unique, qui s'imposent de douze longueurs (126-114) pour leur deuxième victoire de suite. Pour Milwaukee, l'heure n'est plus aux tergiversations avec ce deuxième revers de suite qui ne leur permet pas de raccrocher le wagon de tête de la Conférence Est, composé des Sixers et des Nets.

Le Français de la nuit : Doumbouya seul au monde

Ce n'était pas une grande nuit pour les Français évoluant en NBA. Alors qu'Adam Mokoka n'a pas joué pour les Bulls face aux Bucks tout comme Killian Tillie lors de la victoire de Memphis à San Antonio (112-129), seul Sekou Doumbouya a pu fouler le parquet avec les Detroit Pistons à l'occasion d'un déplacement sur le terrain des Golden State Warriors. Mais l'ailier des Pistons n'a pas eu d'influence sur un match absolument à sens unique. De la première à la dernière seconde, les anciens champions NBA ont mené au score et n'ont pas montré la moindre once de pitié pour leurs adversaires. Jerami Grand (18 points) et Josh Jackson (17 points) ont surnagé dans une équipe à la dérive. Emmenés par l'inévitable Stephen Curry (28 points), les Warriors ont patiemment construit leur victoire alors que Sekou Doumbouya, qui a pu jouer pendant 21 minutes, a inscrit cinq points malgré une inefficacité à trois points, pris 3 rebonds et donné 2 passes décisives. Dans un collectif aux abonnés absents, l'ancien joueur de Poitiers et Limoges n'a pas pu peser dans une défaite sans appel (126-114) qui vient saper les efforts vus lors de la victoire face aux Lakers jeudi dernier. Pour les Warriors, ce succès vient effacer la récente contre-performance du match face aux Suns.

BASKET - NBA / SAISON REGULIERE
Samedi 30 janvier 2021
Charlotte Hornets - Milwaukee Bucks : 126-114

Chicago Bulls - Portland Trail Blazers : 122-123
> Adam Mokoka (CHI) n'a pas joué

Miami Heat - Sacramento Kings : 105-104

New Orleans Pelicans - Houston Rockets : 112-126

Boston Celtics - Los Angeles Lakers : 95-96

San Antonio Spurs - Memphis Grizzlies : 112-129
> Killian Tillie (MEM) n'a pas joué

Dallas Mavericks - Phoenix Suns : 105-111

Golden State Warriors - Detroit Pistons : 118-91
> Sekou Doumbouya (DET) : 5 points à 2/5 aux tirs (dont 0/3 à trois points) et 1/2 aux lancers francs, 3 rebonds, 2 passes, 1 contre, 4 pertes de balle et 4 fautes en 21 minutes
> Killian Hayes (DET) n'a pas joué

Vos réactions doivent respecter nos CGU.