NBA : Les Warriors refusent de rendre visite à Trump

NBA : Les Warriors refusent de rendre visite à Trump©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 13 juin 2017 à 17h00

Le titre NBA dans la poche, les Warriors de Golden State ont pris la décision collective de ne pas rendre visite au président Donald Trump, selon des sources proches de la franchise. Les raisons exactes de cette décision n'ont pas été communiquées, mais on connaît l'opposition politique de Steve Kerr, l'entraîneur de l'équipe californienne, au nouveau président américain.

Ce n'est pas la première fois que la tradition n'est pas respectée. En février, des joueurs des New England Patriots, vainqueurs du Super Bowl, avaient refusé l'invitation de Donald Trump pour des raisons politiques.

Au moment de l'élection présidentielle de 2016, les joueurs de la NBA ont pour la plupart affiché leur soutien à Hillary Clinton. Mais c'est bien Donald Trump qui a été face à la candidate démocrate. De nombreux joueurs ont alors fait part de leur mécontentement, comme des stars telles que Stephen Curry ou LeBron James. Le premier, après avoir appris que le directeur général de son équipementier Under Armour adhérait aux idées de Trump, s'était confié à l'époque au quotidien Mercury News : "J'ai passé toute la journée de mardi au téléphone avec des personnes d'Under Armour et avec mon entourage pour essayer de comprendre ce qu'il se passait et quelle était vraiment la position de mon équipementier. Si les dirigeants n'ont pas les mêmes valeurs que moi, aucune somme d'argent, rien ne pourra m'obliger à être ce que je ne suis pas".

Le joueur des Cavs, lui, n'avait pas gardé sa langue dans sa poche et avait proclamé dans le magazine Hollywood Reporter : "Je ne suis pas en faveur de cette politique ou de toute politique qui exclut et divise les gens. Je suis aux côtés des très nombreux Américains qui croient que cette politique ne représente pas ce que sont les Etats-Unis et nous devons continuer à faire entendre notre voix".



Les Warriors menaient la série 3-1 face à des Cavaliers dépassés. Une cinquième rencontre serrée mais maîtrisée de bout en bout par les hommes de Steve Kerr. Porté par un Kevin Durant des grands jours et un fantastique Stephen Curry, Golden State s'est imposé sur son parquet 129 à 120 et remporte donc la finale 4-1. C'est le cinquième titre glané par la franchise d'Oakland. Kevin Durant a été élu à juste titre MVP (meilleur joueur) des finales et fait taire toutes les critiques à son égard.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU