MotoGP - GP d'Australie : Rins s'impose, Quartararo chute et perd la tête du championnat

MotoGP - GP d'Australie : Rins s'impose, Quartararo chute et perd la tête du championnat©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 16 octobre 2022 à 08h00

Le Français Fabio Quartararo a chuté lors du Grand Prix d'Australie de MotoGP. Il perd donc la tête du championnat, au profit de Francesco Bagnaia, au terme d'une course remportée par Alex Rins.



Fabio Quartararo a tout perdu. Le Français, champion du monde en titre de MotoGP, a perdu la tête du classement général du championnat du monde de la spécialité, au profit de son grand rival, à savoir l'Italien Francesco Bagnaia, pensionnaire de l'écurie Ducati. Une première place que le pensionnaire de l'écurie Yamaha occupait pourtant depuis le mois d'avril dernier. Ce changement de configuration s'est déroulé à l'issue du Grand Prix d'Australie, remporté par l'Espagnol Alex Rins, ce dimanche. Bagnaia, quant à lui, a pris la troisième place du jour. Durant cette course, Quartararo, parti pourtant en cinquième position sur la ligne, n'a pas pu aller au bout, pour espérer marquer des points, après avoir été victime d'une chute. Avant de tomber, le Tricolore occupait la quinzième place avant la mi-course. Juste après le départ, le Français avait déjà commis une première erreur de freinage, ce qui lui avait fait perdre une bonne quinzaine de positions.

Bagnaia peut être sacré dès le week-end prochain

"Quand j'ai vu que Fabio avait abandonné, je me suis dit qu'une victoire était possible mais que si on me dépassait dans le dernier tour, ce n'était pas grave", a réagi, à l'arrivée, Bagnaia, devant le public et dans des propos rapportés par l'AFP. Il reste encore deux Grands Prix à disputer avant la fin de cette saison 2022 de MotoGP et un total de 50 points à distribuer. Au classement général, Bagnaia compte désormais 233 points, soit quatorze de mieux que Quartararo. Neuvième du jour, l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia) reste troisième de ce même classement, mais avec désormais un retard de 27 unités sur la tête. Tout comme l'Italien Enea Bastianini (Ducati-Gresini), cinquième de ce Grand Prix, il reste mathématiquement en course pour le titre. Prochain rendez-vous dès le week-end prochain, avec le Grand Prix de Malaisie, du côté du circuit de Sepang. Bagnaia pourrait alors s'offrir son tout premier titre de champion du monde de MotoGP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.