GP de Turquie : Les réactions à l'issue de la course

GP de Turquie : Les réactions à l'issue de la course©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 15 novembre 2020 à 20h40

Retrouvez les réactions des pilotes à l'issue du Grand Prix de Turquie, remporté par le septuple champion du monde Lewis Hamilton.

Sergio Pérez (MEX/Racing Point) - 2eme

« J'ai dit à mon équipe à la radio : 'Encore un tour avec ces pneus et nous sommes morts !'. Il y avait beaucoup de vibrations sur la fin, c'était très difficile avec ce train d'intermédiaires. J'ai fait tellement de tours avec que ça en était devenu des slicks dans les derniers tours ! Mais l'équipe a fait un travail fantastique pour me mettre dans cette position aujourd'hui (dimanche). Évidemment, Lewis était imbattable aujourd'hui (dimanche) mais nous avons malgré tout réussi à tirer notre épingle du jeu lors de cette course chaotique pour signer ce super résultat. Je suis très content pour moi et pour l'équipe. J'ai livré le meilleur de moi-même aujourd'hui (dimanche) et je pense que c'est une très belle façon de quitter cette écurie. »

Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) - 3eme

« J'ai eu un très bon premier tour en revenant très vite en quatrième position. Les derniers tours ont évidemment été très intenses car les conditions étaient vraiment délicates. J'ai été surpris d'hériter de ce podium. Charles Leclerc était proche de Sergio Pérez et j'ai vu l'opportunité. J'avais presque songé à rentrer pour monter des pneus slicks qui auraient pu permettre de viser la victoire, mais la pluie était annoncée en fin de course. »

Charles Leclerc (MCO/Ferrari) - 4eme

« J'ai merdé dans le dernier virage, je n'ai rien de plus à dire. A la fin, il n'y a que le résultat qui compte. J'ai été bon pendant une partie de la course, mais j'ai fait de la merde quand ça comptait le plus. Au final, je me retrouve quatrième... Je suis tellement en colère contre moi. Je suis tellement déçu ! J'étais très content de notre situation à dix tours de l'arrivée, nous nous battions jusqu'à la fin. D'une part, je ne peux pas me permettre de faire une erreur en me battant pour une position et la deuxième place... et aujourd'hui (dimanche), je ne suis pas sur le podium à cause de ces erreurs que j'ai commises dans les derniers virages. Je suis si déçu que je ne veux pas en dire plus maintenant. Le départ était chaud, mais la course avait été incroyable pour nous jusqu'à mon erreur. Mais félicitations à Sebastian Vettel. Ce fut une saison très difficile pour lui et je suis heureux qu'il puisse montrer sur la piste ce qu'il peut faire. »

Carlos Sainz Jr (ESP/McLaren) - 5eme

« Après un samedi décevant, c'est une très, très bonne journée pour nous. Nous avons pu faire une course solide dans des conditions vraiment très piégeuses. J'ai pris un bon départ, gagné six places, changé de pneus et j'ai pu garder un bon rythme sur les deux types de gommes. A partir de là, j'ai pu réaliser quelques beaux dépassements pour finir à la cinquième place. C'est clairement une des courses les plus difficiles que j'ai pu faire en F1 jusqu'à présent et je suis très heureux d'avoir pu remonter dix positions dans ces conditions. Je suis content pour toute l'équipe car il semble que nous avons pu sauver un week-end très difficile, avec les deux monoplaces à nouveau dans les points. Enfin, toutes mes félicitations à Lewis Hamilton pour égaler un record si incroyable, remporter sept championnats est une énorme réussite. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 6eme

« Ce fut une course très difficile aujourd'hui pour être honnête. Mon départ n'a franchement pas été terrible, j'étais du côté sale de la piste et le manque d'adhérence m'a fait reculer en quatrième position. J'étais remonté à la troisième place et j'essayais de suivre Sergio Pérez. Mais dans un virage rapide, j'ai été pris dans l'eau qu'il rejetait. Cela m'a fait passer sur la partie verte derrière le vibreur et j'ai fait un très gros tête-à-queue. J'ai essayé d'éviter le mur, mais j'ai fait un plat sur mes pneus et j'ai dû rentrer aux stands. Avec des pneus neufs, j'ai pu vite remonter dans la hiérarchie mais je n'arrivais pas à dépasser mes concurrents. Il n'y a qu'une seule trajectoire ici, et elle est déjà très glissante, donc il faut garder la même ligne que le pilote qui vous précède, ce qui rend les dépassements quasiment impossibles. C'est très frustrant. Le fait que la piste ne s'asséchait pas suffisamment nous a empêchés de basculer en slicks, et les intermédiaires se détruisaient rapidement. Bref, c'est une course à oublier. »

Esteban Ocon (FRA/Renault) - 11eme

« C'est dommage, on a beaucoup de malchance ces temps-ci. C'est difficile à digérer car je crois qu'on avait la bonne voiture pour un Top 5 ou au moins de bons points. La seule chose à dire, c'est : à la prochaine ! On est dégoûtés pour aujourd'hui (dimanche) mais ça viendra. »

Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) - 13eme

« Tout le week-end était très mauvais. Notre niveau de performance sur le mouillé était très, très pauvre. C'est un peu embarrassant d'être aussi lents sur les pneus pluie et intermédiaire. Impossible de les faire fonctionner. Il faut comprendre ce qui n'a pas fonctionné, même si ce sont des conditions uniques qu'on ne devrait plus rencontrer. »

Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) - 14eme

« Je suis parti en tête-à-queue dans le premier virage, j'évitais le tête-à-queue d'une des Renault, ensuite j'ai eu une collision au virage 9 dans le premier tour. La voiture ne fonctionnait pas correctement. Je pouvais sentir que le volant tirait vers la gauche en ligne droite, et dans les virages à gauche la voiture se comportait différemment, elle glissait. Toutes les frayeurs que j'ai eues, ce n'était pas comme ça que ça devait se passer. C'était une course pénible, désastreuse. Évidemment, j'essayais d'attaquer autant que possible, car il n'y avait rien à perdre pour moi aujourd'hui (dimanche). Quand j'ai perdu des places, j'ai attaqué aussi fort que possible, j'ai commis des erreurs, et bien sûr avec les dégâts, c'était délicat. Il se pourrait que ce soit la course la plus difficile de ma carrière en Formule 1 jusqu'ici, et côté résultat également. »

Romain Grosjean (FRA/Haas) - Abandon

« Le plancher était trop abîmé. On a lutté tout le week-end pour monter les pneus en température et je me suis senti mal à l'aise tout du long. Je ne pouvais pas attaquer comme je le voulais. Parfois pendant la course, ça allait, parfois non. On manque de rythme et on avait du mal dans ces conditions depuis le début, donc ça allait toujours être compliqué. Trop compliqué sur le mouillé... »

Sources : interviews officielles F1, Canal+, Autosport, site officiel McLaren

Vos réactions doivent respecter nos CGU.