F1 - Ferrari : Leclerc coupe court aux bruits de départ

F1 - Ferrari : Leclerc coupe court aux bruits de départ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 27 avril 2023 à 18h51

Après que Charles Leclerc a menacé de quitter la Scuderia face aux mauvais résultats de l'écurie italienne, des rumeurs d'un départ du Monégasque chez Mercedes avaient vu le jour. Le pilote y a coupé court jeudi à la veille du GP d'Azerbaïdjan en réaffirmant sa confiance à Ferrari.


Charles Leclerc (25 ans) et ses envies d'ailleurs, affaire classée ? Face aux mauvais résultats d'une équipe Ferrari déjà au plus mal alors que la saison n'a pas repris depuis très longtemps, le Monégasque avait laissé entendre après le Grand Prix d'Australie, qu'il n'avait pas terminé tandis que son coéquipier Carlos Sainz avait dû se contenter d'une bien pâle 12eme place, qu'il pourrait aller assouvir sous d'autres couleurs sa soif de victoire. En parallèle, les suiveurs ne s'étaient pas gênés pour faire jaillir dans la foulée des bruits de départ du vice-champion du monde en titre vers Mercedes. Des rumeurs auxquelles l'intéressé a coupé court, ce jeudi lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de week-end de F1, à 24 heures du coup d'envoi du Grand Prix d'Azerbaïdjan, 4eme manche de la saison. Leclerc, seulement 10eme du classement des pilotes pour le moment avec seulement six petits points à son compteur, a assuré qu'il n'avait pas parlé à Mercedes, au même titre que Toto Wolff, le patron de l'écurie chère à Lewis Hamilton, n'a pas cherché à le contacter pour discuter avenir. "Il n'y a eu aucune conversation (avec Mercedes). Pas encore. Pas pour le moment", a déclaré Leclerc, préférant réaffirmer en revanche sa confiance envers la Scuderia et Frédéric Vasseur.

Leclerc : "Je fais entièrement confiance à Ferrari pour l'avenir"

"Pour l'instant, je suis pleinement concentré sur le projet dans lequel je suis aujourd'hui, c'est-à-dire Ferrari, et je leur fais entièrement confiance pour l'avenir. Nous savons que nous devons faire un grand bond en avant en termes de qualité, je suis le premier à en être conscient, mais si une équipe peut le faire, c'est bien Ferrari. Nous savons ce que nous faisons en interne." Leclerc voit même des points positifs avant d'entamer ce week-end à Bakou, au sortir de trois premières courses "qui ont été un désastre pour (lui)". Le représentant de la Principauté fait là référence à "une restructuration évidente de l'équipe" et sur ces trois semaines qui ont permis à Ferrari de se "remettre à zéro". Mais ce n'est pas tout. "Frédéric (Vasseur) a été très ouvert sur ses objectifs et sur la manière dont il veut les atteindre." Voilà qui devrait rassurer, au moins le temps de quelques jours, les supporters de Ferrari et du Monégasque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.