Hirvonen exclu !

Mikko Hirvonen a dû en perdre son sourire. (Reuters)

Mikko Hirvonen a dû en perdre son sourire. (Reuters)

Le Finlandais Mikko Hirvonen n'a finalement pas remporté, dimanche, le rallye du Portugal et pris à Sébastien Loeb la première place du championnat du monde. Sa DS3 a été exclue par les commissaires sportifs pour non-conformité de deux composants sur l'embrayage et le turbo compresseur. Citroën a décidé de faire appel.

Une douche froide. Mikko Hirvonen aura à peine eu le temps de fêter sa première victoire avec Citroën que les commissaires sportifs du rallye du Portugal sont venus glacer l’ambiance. Les délégués techniques ont en effet relevé deux différences avec la DS3 homologuée qui concernent l’embrayage et le turbocompresseur et ont décidé, après audition des représentants de la marque aux chevrons, de tout simplement exclure un Mikko Hirvnon qui l’avait emporté avec près de deux minutes d’avance sur le surprenant Mads Ostberg, finalement déclaré vainqueur.

"Les mécanismes d’embrayage de la Citroën DS3 WRC sont homologués avec des trous d’allègement. Notre fournisseur nous a récemment livré un lot de pièces dépourvues de ces trous et une d’entre elles a été montée sur la DS3 WRC n°2. Ces pièces n’apportent aucun gain de performance, puisqu’elles sont plus lourdes que celles qui ont été homologuées. En ce qui concerne le turbo, qui est une pièce standardisée pour toutes les World Rally Cars, la mesure de la turbine excède le maximum autorisé. Cette mesure s’explique par la dilatation de la turbine, soumise à des températures et des vitesses de rotation très élevées", plaide Xavier Mestelan-Pinon, directeur technique et directeur-adjoint de Citroën Racing, dans un communiqué.

Une absence de gain en performance qui n’a eu aucun effet sur la décision des commissaires de course. "Notre intention n'était nullement de tricher et la sanction nous paraît disproportionnée. Compte tenu du fait que les points relevés ne nous apportaient aucun avantage, nous avons décidé d’interjeter appel de cette décision", prévient immédiatement Yves Matton. Le directeur de Citroën Racing a d’ailleurs une pensée pour le vainqueur du jour déchu de cette victoire pourtant acquise avec brio en piste: "Je me sens surtout désolé pour Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, qui ont réalisé une prestation parfaite sur un rallye particulièrement difficile. Ils méritaient cette première victoire avec nous et je ne peux que m’excuser, au nom de toute l’équipe, de cette situation." Sale week-end pour Citroën…

Le Sport sur votre mobile
en images
Ce n'est pas le Pérou. Photo de classe Et de quatre ! Contrairement aux apparences... Sainz passe la main
à lire aussi