France : La possible future intégration de la Chine fait parler

France : La possible future intégration de la Chine fait parler©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 07 juillet 2022 à 23h00

Le championnat de France de volley envisage d'intégrer l'équipe nationale de Chine, pour préparer l'édition 2024 des Jeux d'été de Paris. Une perspective qui fait parler.



Une perspective qui a eu le don de faire parler. Le championnat de France de volley masculin envisage d'intégrer l'équipe nationale de Chine, pour préparer l'édition 2024 des Jeux d'été de Paris. Un projet présenté ce jeudi à Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des sports, et qui a fait réagir, toujours ce jeudi, le président de l'Association des directeurs techniques français (ASDTN). Dans des propos rapportés par l'AFP, Ludovic Royé a ainsi notamment déclaré : "C'est un cas d'espèce intéressant. Il n'y a pas vraiment de danger pour la performance des Français parce que les Chinois sont de niveaux inférieur. Mais cela pose question. Quel est l'intérêt pour la France ?" La Chine se classe à la 17eme place au niveau du classement des nations mondiales dans ce sport. Si son projet de pouvoir préparer au mieux les Jeux d'été 2024 de Paris était accepté, la Ligue nationale de volley recevra une indemnisation dont le montant est encore actuellement en discussion.

"La Ligue se fait acheter par une nation étrangère"

A ce sujet, Yves Bouget, qui n'est autre que le patron de la LNV, a confié : "Il y aura bien évidemment une compensation financière, quand on se sera mis d'accord sur ce montant, mais elle fera partie d'un protocole de confidentialité." De son côté, Ludovic Royé a ajouté : "La ligue se fait acheter par une nation étrangère. Mais quelles vont être les retombées pour les clubs et le tissu du volley français ? S'il n'y a pas de retombées, alors c'est déséquilibré. Les JO arrivent vite dans deux ans et on voit les acteurs publics français s'agiter un peu partout pour dérouler le tapis rouge à nos concurrents. Cela me pose un souci d'ordre moral de voir que certains pourraient jouer contre leur pays." L'AFP rapporte également que certains sont davantage inquiets de la mise à dispositions d'équipements sportifs français pour des délégations étrangères, toujours dans la perspective de l'édition 2024 des Jeux d'été de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.