WTA : Raducanu recrute l'ancien coach de Kerber

WTA : Raducanu recrute l'ancien coach de Kerber©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 10 novembre 2021 à 16h08

Victorieuse à la surprise générale de l'US Open, la Britannique Emma Raducanu (19 ans samedi, 20eme mondiale) a recruté l'ancien coach d'Angelique Kerber, l'Allemand Torben Beltz.


En l'espace de cinq mois, Emma Raducanu aura donc connu trois entraîneurs. Coachée par Nigel Sears (le beau-père d'Andy Murray) jusqu'au mois d'août, puis par Andrew Richardson lors de son incroyable triomphe à l'US Open, sans perdre un set, en sortant des qualifications et à seulement 19 ans, la Britannique avait rapidement annoncé la fin de sa collaboration avec ce dernier, et elle a officialisé en ce début de semaine le nom de son nouvel entraîneur. Il s'agit de Torben Beltz (45 ans), surtout connu pour avoir coaché Angelique Keber lorsque l'Allemande a remporté l'Open d'Australie et l'US Open en 2016. « C'est évidemment un grand privilège de travailler avec un entraîneur aussi expérimenté. Je suis vraiment très excitée de travailler avec lui tout au long de la pré-saison et l'année prochaine. Les choses s'améliorent et c'est un sentiment très, très positif. Je suis très enthousiasmée par tout le travail à venir », a réagi celle qui fêtera ses 20 ans ce samedi, et qui a terminé sa saison mardi en perdant au deuxième tour du tournoi de Linz contre la Chinoise Wang.

Raducanu : "J'aimerais pouvoir couper complètement"

La native de Toronto en a profité, après cette défaite, pour faire le point sur son avenir proche. « C'est bientôt mon anniversaire et c'est la fin de la saison. Je ne suis pas partie en vacances depuis sept ans. Ce sera donc bien d'avoir l'opportunité d'aller quelque part. La dernière fois, c'était un long week-end en Suisse avec mes parents. J'espère le faire plus longtemps que ça. J'aimerais pouvoir couper complètement, pour être honnête. J'ai regardé et j'ai beaucoup fréquenté le tennis au cours de la seconde moitié de cette année. Je vais couper et quand je serai de retour en pré-saison, j'aurai super faim et je serai motivée pour faire mieux. Si on m'avait dit que j'en serais là aujourd'hui en mars dernier, j'aurais signé ! J'ai appris combien j'ai besoin de me développer physiquement et ce dont j'ai réellement besoin pour jouer sur le circuit semaine après semaine. Clairement, mon corps essaie toujours de se mettre au diapason. Tous les joueurs sont bonnes, les marges sont si petites à ce niveau, et l'expérience en match est quelque chose qui me manquait. Ce sont les plus grands apprentissages à prendre en compte l'année prochaine. » Une année 2022 où elle aura la lourde tâche de confirmer son improbable victoire à l'US Open et démontrer que ses résultats n'étaient pas qu'un feu de paille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.