Wimbledon (H) : Federer et A.Zverev qualifiés, Medvedev a dû se retrousser les manches

Wimbledon (H) : Federer et A.Zverev qualifiés, Medvedev a dû se retrousser les manches©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 03 juillet 2021 à 21h59

Têtes de série n°14 à Wimbledon, Hubert Hurkacz s'est qualifié pour la première fois de sa carrière pour les huitièmes de finale du tournoi anglais tout comme Matteo Berrettini. Alexander Zverev a fait respecter la hiérarchie quand Félix Auger-Aliassime a profité de l'abandon de Nick Kyrgios. Roger Federer a dominé Cameron Norrie alors que Daniil Medvedev a su effacer un retard de deux sets pour écarter Marin Cilic.



Deuxième deuxième semaine pour Matteo Berrettini à Wimbledon ! Comme en 2019, le joueur italien, tête de série n°7, sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale, après sa victoire sur Aljaz Bedene (64eme) en trois sets et 1h47, malgré une interruption d'une grosse heure en raison de la pluie : 6-4, 6-4, 6-4. Berrettini a commencé le match avec trois jeux blancs sur sa mise en jeu, a servi 19 aces et 64% de premières balles, et a sauvé les deux balles de break que s'est procuré son adversaire, à 0-1 dans le deuxième set. Il n'a ensuite plus jamais été inquiété et n'a donc perdu qu'un seul set depuis le début du tournoi. Et il a une très belle carte à jouer puisqu'il affrontera en huitièmes de finale un joueur non tête de série, Ilya Ivashka (79eme). Hubert Hurkacz progresse ! Éliminé au premier tour de Wimbledon en 2018 et au deuxième en 2019, le joueur polonais verra les huitièmes de finale cette année. Tête de série n°14 du tournoi anglais, le vainqueur surprise du Masters 1000 de Miami en mars dernier s'est imposé sans trembler face au 38eme mondial Alexander Bublik sur le score de 6-3, 6-4 6-2 en 1h27. Le Polonais de 24 ans a livré un match très solide, servant sept aces et 70% de premières balles, sans avoir la moindre balle de break à défendre. Il a pris le service adverse à quatre reprises, et notamment deux dans le dernier set (à 2-2 et 4-2). Voilà de quoi le mettre en confiance avant d'affronter ce lundi Daniil Medvedev. Mais le numéro 2 mondial ne s'est pas imposé facilement face à Marin Cilic. Le Russe a même été dos au mur après la perte des deux premières manches. En effet, après un échange de breaks dans les sixième et septième jeux, c'est dans un jeu décisif à sens unique que le Croate a pris l'avantage. Dans la foulée, le 37eme mondial a pris le service de Daniil Medvedev sur un jeu blanc avant de conclure sur un deuxième break. Avec deux sets d'avance, le vainqueur de l'US Open 2014 pouvait voir venir mais son adversaire n'était pas prêt à abdiquer et il a eu raison. Malgré une frayeur et la perte d'un break d'avance en toute fin de troisième set, Daniil Medvedev a réduit l'écart avant de voir Marin Cilic sortir progressivement du match et être en difficulté sur son coup droit. Un break précoce dans la quatrième manche a permis au Russe de revenir à hauteur de son adversaire avant une entame de dernier set à sens unique. Menant cinq jeux à rien, Daniil Medvedev s'est octroyé trois premières balles de match mais un sursaut d'orgueil a permis à Marin Cilic de les écarter avant d'effacer un de ses trois breaks de retard. Le Croate n'a pu que retarder l'échéance, le numéro 2 mondial venant conclure la rencontre sur son jeu de service suivant (6-7, 3-6, 6-3, 6-3, 6-2 en 3h42').

Sonego va retrouver Federer

Alors qu'il n'avait jamais remporté un match dans le grand tableau de Wimbledon, Lorenzo Sonego (26 ans, 27eme) disputera les huitièmes de finale cette année. L'Italien a dominé ce samedi James Duckworth (91eme), qu'il affrontait pour la première fois, sur le score de 6-3, 6-4, 6-4 en 1h50. Il s'est montré très efficace au service (un seul point perdu sur sa mise en jeu dans le premier set), en servant 14 aces, 69% de premières balles et en sauvant la seule balle de break que s'est procuré l'Australien, à 1-2 dans la troisième manche. Lorenzo Sonego va désormais pouvoir regarder le match de son futur adversaire. Il s'agit de Roger Federer. Le Suisse, octuple vainqueur sur le gazon londonien, est venu à bout du dernier Britannique en lice, Cameron Norrie. Après avoir manqué le break d'entrée, le numéro 8 mondial est allé le chercher dans le septième jeu, remporté blanc avant d'assurer et de conclure à sa première balle de set. La deuxième manche a tout d'abord vu Cameron Norrie échouer à convertir ses deux premières balles de break du match puis Roger Federer punir cette erreur dès le jeu suivant. Ayant manqué une première balle de set sur l'engagement du Britannique, le Suisse a ensuite assuré sur un nouveau jeu blanc. La tête de série numéro 6 aurait pu abréger le match s'il avait converti une de ses deux balles de break en toute fin de troisième manche mais Cameron Norrie s'est accroché avant de s'offrir un sursis sur un break blanc qui lui a offert la manche. Prenant l'avantage dès le cinquième jeu, Roger Federer pensait avoir fait le plus dur mais, devant son public, son adversaire n'a pas rendu les armes, revenant immédiatement à trois jeux partout. Mais le numéro 8 mondial a fini par avoir le dernier mot avec le break juste avant de conclure sur son service (6-4, 6-4, 5-7, 6-4 en 2h36').

A.Zverev passe l'obstacle Fritz et affrontera Auger-Aliassime

Tête de série numéro 4, Alexander Zverev ne manquera pas les huitièmes de finale de Wimbledon. Mais, face à Taylor Fritz, l'Allemand a vécu comme un faux-départ. En effet, à l'issue d'une manche durant laquelle il a laissé passer deux balles de break dès le premier jeux, le numéro 6 mondial a cédé au jeu décisif. Plus agressif, l'Américain a fait la course en tête pour empocher le premier set. Mais la suite du match n'a pas aussi bien tourné pour la tête de série numéro 31. S'il a su effacer un break de retard très tôt dans la deuxième manche, il a fini par la concéder au tout dernier moment. Un service adverse pris tardivement, c'est la recette qu'Alexander Zverev a répliqué pour remporter le troisième set. La quatrième manche, aussi accrochée que la première, s'est également conclue au tiebreak mais, cette fois, ça a tourné en faveur de l'Allemand. A sa première balle de match, Alexander Zverev a mis un terme au suspense (6-7, 6-4, 6-3, 7-6 en 2h41'). Pour une place en quarts de finale, l'Allemand devra en découdre avec Félix Auger-Aliassime. Le Canadien, en effet, a profité de l'abandon de Nick Kyrgios à l'entame de la troisième manche. Pourtant, ayant remporté quatre jeux consécutivement, l'Australien semblait bien lancé. Mais une blessure aux abdominaux a ensuite eu des conséquences sur son niveau de jeu avec un deuxième set largement dominé par Félix Auger-Aliassime. Conscient qu'il n'avait plus les armes pour se défendre, Nick Kyrgios a préféré jeter l'éponge (2-6, 6-1 en 56 minutes).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.