ATP - Winston-Salem : Direction les quarts de finale pour Gasquet, Mannarino et Bonzi

ATP - Winston-Salem : Direction les quarts de finale pour Gasquet, Mannarino et Bonzi©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 25 août 2022 à 08h21

Richard Gasquet, Adrian Mannarino et Benjamin Bonzi n'ont pas manqué le coche à l'occasion des huitièmes de finale du tournoi ATP de Winston-Salem.



La journée a été radieuse pour les Français à Winston-Salem. Richard Gasquet a lancé le mouvement en venant à bout de Steve Johnson en trois manches. Une rencontre que le Biterrois a démarré tambour battant, menant très vite quatre jeux à rien avec deux breaks en poche. Toutefois, l'Américain a eu de la ressource pour effacer progressivement son retard et recoller à cinq jeux partout. Une première manche que Steve Johnson est ensuite allé gagner dans un jeu décisif maîtrisé. Les débats durant la deuxième manche ont été équilibrés même si c'est le 115eme mondial qui a été le plus proche de prendre l'avantage avec deux balles de break très tôt. Toutefois, après avoir fait preuve de patience, Richard Gasquet a su saisir sa chance. Alors que Steve Johnson servait pour rester dans le set, le 91eme mondial est parvenu à obtenir et convertir sa seule balle de break pour relancer les débats. Le dernier set a vu les deux joueurs rivaliser sauf dans un quatrième jeu qui a fini par tourner en faveur du Français. Avec ce break en poche, Richard Gasquet a fait la course en tête jusqu'à conclure sur son service à la deuxième balle de match (6-7, 6-4, 6-4 en 2h07'). Laslo Djere, tombeur de Jason Kubler en trois manches (7-6, 6-7, 6-3 en 3h11') sera sur son chemin pour une place dans le dernier carré.

Mannarino à sa main face à Ramos-Viñolas

Adrian Mannarino, quant à lui, a connu moins de difficultés pour venir à bout de la tête de série numéro 8 Albert Ramos-Viñolas. Si les deux joueurs se sont tenus en respect pendant l'essentiel de la première manche, il n'a suffit que d'une balle de break pour que la donne change. Un événement qui est intervenu dans le huitième jeu et qui a permis au Tricolore de prendre un avantage définitif dans cette entame de match accrochée. En effet, dans la foulée, le 65eme mondial a conclu la première manche sur un jeu blanc. Adrian Mannarino n'a alors pas perdu de temps pour consolider son avantage face au 42eme mondial. Dès le premier jeu et à sa troisième balle de break, le Tricolore a fait le break puis s'est montré imprenable au service. Albert Ramos-Viñolas n'a pas été en mesure d'obtenir la moindre opportunité de recoller au score et c'est même su son service que l'Espagnol a vu le match lui filer définitivement entre les doigts. A sa première balle de match, Adrian Mannarino a scellé le sort de la rencontre (6-3, 6-3 en 1h26') ce qui lui ouvre les portes des quarts de finale. Il y affrontera la tête de série numéro 4 Maxime Cressy. Le Français naturalisé Américain a, en effet, dominé Lorenzo Sonego en trois manches (6-7, 6-2, 7-6 en 2h49').


Bonzi également au rendez-vous

Benjamin Bonzi est alors venu compléter le sans-faute tricolore lors de ces huitièmes de finale. Tête de série numéro 10, il a pris le meilleur sur Thiago Monteiro en deux manches. C'est le Brésilien qui a frappé le premier avec un break précoce lui permettant de mener trois jeux à rien. Néanmoins, le 50eme mondial a répliqué dans la foulée pour recoller puis équilibrer les débats. Alors qu'un jeu décisif se profilait, Benjamin Bonzi a mis le coup de reins nécessaire sur le service de son adversaire pour faire la différence. A sa troisième balle de set, le Tricolore a pris l'ascendant pour virer en tête au terme de cette première manche serrée. La deuxième a un temps pris le même chemin mais, après cinq jeux de service remportés sans grande difficulté, le 50eme mondial a placé une nouvelle accélération qui a emporté avec elle Thiago Monteiro. Prenant une première fois le service du Brésilien, Benjamin Bonzi a pu mener sans difficulté cinq jeux à deux et mettre sous pression son adversaire, alors au service pour rester dans le match. Toutefois, comme en fin de premier set, c'est à la troisième occasion de conclure que le Français a pu y parvenir (7-5, 6-2 en 1h28'). La marche sera plus haute en quarts de finale avec la tête de série numéro 2 Botic van de Zandschulp, tombeur de Jaume Munar (6-3, 6-2 en 1h34'), qui sea sur son chemin. A noter l'élimination du tenant du titre Ilya Ivashka face au qualifié suisse Marc-Andrea Huesler (7-6, 3-6, 7-6). Ce dernier sera l'adversaire de Jack Draper, tombeur de Dominic Thiem (6-1, 6-4 en 1h19') pour une place dans le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.