ATP : Tsonga révèle pourquoi il n'a pas gagné de Grand Chelem

ATP : Tsonga révèle pourquoi il n'a pas gagné de Grand Chelem©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 15 février 2022 à 23h32

Jo-Wilfried Tsonga, âgé de 36 ans et toujours sur le circuit ATP, ne gagnera jamais de tournoi du Grand Chelem. Le Français explique pourquoi il n'est jamais allé au bout dans un Majeur.



A 36 ans, il est encore là. Jo-Wilfried Tsonga, éloigné du circuit pendant de nombreux mois, reprend goût au tennis alors qu'il s'approche irrémédiablement de la fin après avoir perturbé par des soucis physiques. De retour en 2022, le Français, ancien numéro 5 mondial, a franchi le premier tour du tournoi de Marseille aux dépens de son compatriote Gilles Simon en deux manches (6-2, 6-4), mardi, montrant qu'il avait encore de beaux restes.

Tsonga : « Je faisais une grande performance mais quand je devais rejouer deux jours après, j'avais des courbatures, des fois des déchirures »

Tsonga s'arrêtera au terme d'une belle carrière, parmi les plus belles d'un joueur tricolore, sans avoir glané un tournoi du Grand Chelem. Il n'est pourtant pas passé loin du grand bonheur en 2008 quand il a échoué en finale de l'Open d'Australie face à Novak Djokovic (4-6, 6-4, 6-3, 7-6). Puis il n'a pas eu d'autre chance. Le Français a expliqué ce qui lui avait manqué pour rafler un Majeur. « Pas grand-chose. En un, physiquement : j'étais capable de grandes performances physiques, mais je récupérais moins bien qu'eux, explique Tsonga dans Corse-Matin. Je faisais une grande performance mais quand je devais rejouer deux jours après, j'avais des courbatures, des fois des déchirures, mal partout... Sur un match j'étais compétitif avec eux, des fois meilleur. Mais pour enchaîner... »


« Quand vous sortez d'un match contre Rafa, et si vous voulez le battre, au minimum ça va durer 4h30, il faut recommencer deux jours après contre Djokovic, et si vous passez contre Djokovic, il faut retourner deux jours après contre Federer, poursuit le vétéran français. En deux, il m'en a manqué un peu techniquement. Et s'il devait y avoir du mental, c'était en dernier. Parce que moi, je n'attendais qu'une seule chose quand je jouais contre eux, c'était d'être dans le money time. Quand ça commence à compter, j'ai le regard qui change, je deviens celui que je dois être, mais que j'ai du mal à trouver. »

« Envie que mes enfants me voient jouer »

A son âge avancé, Jo-Wilfried Tsonga est toujours motivé pour tenter de briller sur les terrains quand les pépins physiques le laissent tranquille. Ce qui le motive aujourd'hui ? « J'avais envie que mes enfants me voient jouer. C'est important pour moi que mon premier fils, au moins, il a 5 ans donc il en a conscience, voit que je suis un gagneur », tranche le Français dans le quotidien corse. Au 2eme tour à Marseille, il aura fort à faire puisqu'il défiera le Canadien Félix Auger-Aliassime, tête de série n°3 de l'épreuve et récent quart de finaliste à l'Open d'Australie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.