ATP - Masters NextGen : "Un peu de déception" pour Gaston

ATP - Masters NextGen : "Un peu de déception" pour Gaston©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 10 novembre 2021 à 10h53

Battu d'entrée au Masters NextGen à Milan par Sebastian Korda, Hugo Gaston était un peu déçu. Mais le Français peut encore se qualifier pour les demi-finales et il découvre de magnifiques conditions.



Hugo Gaston a vécu une magnifique semaine au Rolex Paris Masters. Seulement battu par Daniil Medvedev en quarts de finale (7-6, 6-4) après avoir eu la possibilité d'empocher le premier set face au numéro 2 mondial, le Français a fait vibrer la salle parisienne. L'enceinte de la Capitale a poussé très fort derrière le Toulousain qui s'était offert les Espagnols Pablo Carreno Busta et Carlos Alcaraz, nettement mieux classés que lui, dans une ambiance de folie.

Une balle de match manquée

Désormais 67eme au classement ATP après son joli quart de finale au Masters 1000 parisien, Hugo Gaston enchaîne cette semaine en disputant le « Masters des jeunes » à Milan. Pour son entrée en lice, le jeune cador était opposé à Sebastian Korda en Italie, mardi soir. Gaston est passé tout près de la victoire. A un point précisément. Mais il a manqué le coche dans la quatrième manche et l'Américain a fini par emporter le morceau (3-4 (2), 3-4 (6), 4-0, 4-3 (3), 4-0) dans une compétition qui impose un format particulier (sets en quatre jeux avec tie-break traditionnel à 3-3, no-ad, arbitrage électronique, coaching autorisé) et se dispute sur un court sans couloir comme l'ancien Masters des « grands » il y a de nombreuses années.


Gaston : « On est bien traités, on sent que c'est un événement à part »

Après sa défaite, la déception était présente chez le jeune Frenchie, « gêné par un petit rhume qui n'a rien arrangé ». Mais rien de dramatique. « Bien sûr, il y a un peu de déception, surtout que j'ai eu des occasions, mais j'ai plutôt bien vécu le moment, en étant assez relax car c'est une chance d'être là. Je sors avec moins de frustration que si j'avais perdu ce match en cinq sets en Grand Chelem. Je peux encore me qualifier pour les demies car il reste deux matches. Je profite de chaque moment », a déclaré le Toulousain selon La Dépêche.

Gaston profite, en effet, et découvre de belles conditions en Italie. « Ah ça, on ne peut pas se plaindre. On est bien traités, on sent que c'est un événement à part, ça ne ressemble pas aux autres tournois. Bon, déjà, on a vraiment une très jolie chambre, très grande, le service des navettes est impeccable, on a eu des petits cadeaux de bienvenue. On est gâtés », s'amuse le Français qui reviendra mercredi soir sur le court milanais pour affronter Lorenzo Musetti, lui aussi battu mardi par Sebastian Baez, en quatre manches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.