ATP - Gijon : Murray s'arrête en quarts

ATP - Gijon : Murray s'arrête en quarts©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 23h24

Andy Murray est tombé sur plus fort que lui vendredi, en quarts de finale à Gijon, en l'occurrence un Sebastian Korda (6-4, 1-6, 6-1) qui fait partie de cette meute de jeunes loups difficile à suivre pour le Britannique. Mais c'est justement ce qui le motive.



A l'image de Dominic Thiem, qualifié pour les demi-finales à Gijon, Andy Murray a profité de sa semaine espagnole pour poursuivre son processus de retour vers le plus haut niveau. L'ancien n°1 mondial s'arrête en quarts de finale, battu par Sebastian Korda, mais il a encore offert une belle résistance face au jeune Américain qui a eu besoin de trois manches pour l'emporter (6-4, 1-6, 6-1). Au premier tour, il avait notamment vaincu avec autorité Alejandro Davidovich Fokina (7-5, 6-2) avant d'enchaîner mercredi avec Pedro Cachin (2-6, 7-5, 7-6). Andy Murray, revenu dans le top 50 mondial pour la première fois au mois de juin, sera 46eme ou 47eme lundi à la publication du prochain classement ATP (en fonction du résultat d'Arthur Rinderknech).

Finaliste en début d'année à Sydney, Andy Murray n'arrivait plus à franchir un deuxième tour jusqu'au mois de juin, où il a retrouvé la finale à Stuttgart, battu par Matteo Berrettini (6-4, 5-7, 6-3). A nouveau vaincu par l'Italien à l'US Open le mois dernier, au troisième tour, le double champion olympique (2012, 2016) est tout proche de pouvoir retrouver le top 40, ce qui serait une première pour lui depuis mai 2018. Pour ça, connaître à nouveau le goût d'un dernier carré serait bienvenu, lui qui n'y est donc parvenu qu'à deux reprises cette année. Penser à un nouveau titre, ce qui serait le premier depuis Anvers en 2019, n'est pas si farfelu non plus, au vu de ses deux finales. "J'aime toujours ce que je fais, ce n'est pas facile car les jeunes bougent extrêmement bien et frappent toujours plus fort... Parfois, c'est difficile de les avoir, mais j'aime toujours."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.