ATP - Cordoba : Cerundolo, c'est fou !

ATP - Cordoba : Cerundolo, c'est fou !©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 28 février 2021 à 09h14

Albert Ramos Vinolas et Juan Manuel Cerundolo disputeront la finale du tournoi ATP de Cordoba, après leur victoire respective sur Facundo Bagnis et Federico Coria.

Quelle folle semaine pour Juan Manuel Cerundolo ! L'Argentin de 19 ans participe à son tout premier tournoi ATP de sa carrière à Cordoba, et après s'être extrait des qualifications, il va en disputer la finale ce dimanche ! Le 335eme joueur mondial a en effet poursuivi sa magnifique série en éliminant son compatriote Federico Coria (95eme) en trois sets et 2h09 de jeu : 6-4, 4-6, 6-2. Pas impressionné du tout pour sa première demi-finale, Cerundolo a entamé très fort le match, en menant 5-1 et se procurant trois balles de set, mais Coria les a sauvées, puis a effacé l'un de ses breaks de retard, mais pas deux. Dans le deuxième set, Cerundolo a encore débuté tambour battant et a mené 3-1, mais cette fois, il n'a pas tenu la distance et Coria a remporté les quatre derniers jeux du set. Tout s'est donc joué dans une troisième manche marquée par six breaks, mais Cerundolo s'est montré le plus fort en prenant quatre fois le service adverse, avant de conclure sur un jeu blanc. Il devient ainsi le premier joueur depuis Santiago Ventura en 2004 à Casablanca à disputer la finale de son tout premier tournoi. Clin d'œil du destin, il devient également le plus jeune Argentin à disputer une finale ATP depuis Jose Acasuso en 2001, qui était entraîné par...Alejandro Cerundolo, le père de Juan Manuel !

Ramos-Vinolas visera son troisième titre

En finale, le jeune Argentin défiera un joueur très expérimenté, Albert Ramos-Vinolas. L'Espagnol de 33 ans, 47eme mondial, va en effet disputer sa neuvième finale, après sa victoire 7-5, 5-7, 6-3 en 2h49 contre Facundo Bagnis (130eme). Ramos-Vinolas a remporté le premier set en breakant à 5-5, puis s'est procuré trois balles de match à 5-3 dans le deuxième. Mais l'Argentin les a sauvées et a finalement remporté les quatre derniers jeux du set. Ramos-Vinolas aurait pu s'écrouler, mais il a finalement breaké d'entrée de troisième manche, et encore à 5-3, pour s'imposer. Il tentera de remporter le troisième titre de sa carrière, après Bastad 2016 et Gstaad 2019, face au surprenant Cerundolo.

CORDOBA (Argentine, ATP 250, terre battue extérieure, 325 076€)
Tenant du titre : Cristian Garin (CHI)

Finale
Ramos-Viñolas (ESP, n°5) - J.M.Cerundolo (ARG, Q)

Demi-finales
Ramos-Viñolas (ESP, n°5) bat Bagnis (ARG, Q) : 7-5, 5-7, 6-3
J.M.Cerundolo (ARG, Q) - Coria (ARG) : 6-4, 4-6, 6-2

Quarts de finale
Ramos-Viñolas (ESP, n°5) bat Schwartzman (ARG, n°1) : 6-1, 4-6, 6-3
Bagnis (ARG, Q) bat Kovalik (SLQ) : 6-1, 6-2
J.M.Cerundolo (ARG, Q) bat Monteiro (BRE, n°7) : 6-2, 2-6, 6-3
Coria (ARG) bat Paire (FRA, n°2) : 6-3, 6-2

Huitièmes de finale
Schwartzman (ARG, n°1) bat Cecchinato (ITA) : 6-2, 6-2
Ramos-Viñolas (ESP, n°5) bat Etcheverry (ARG, Q) : 2-6, 7-6 (5), 7-5
Kovalik (SLQ) bat Barrios (CHI, Q) : 4-6, 6-2, 6-3
Bagnis (ARG, Q) bat Delbonis (ARG, n°8) : 6-4, 7-5

Monteiro (BRE, n°7) bat Carballes Baena (ESP) : 6-3, 6-4
J.M.Cerundolo (ARG, Q) bat Kecmanovic (SER, n°3) : 6-7 (3), 7-5, 6-2
Coria (ARG) bat F.Cerundolo (ARG, WC) : 1-6, 6-2, 6-4
Paire (FRA, n°2) bat Jarry (CHI, WC) : 6-2, 6-4

1er tour
Schwartzman (ARG, n°1) - Bye
Cecchinato (ITA) bat Dellien (BOL) : 6-2, 4-6, 6-1
Etcheverry (ARG, Q) bat Martin (SLQ) : 6-3, 7-6 (4)
Ramos-Viñolas (ESP, n°5) bat Londero (ARG) : 4-6, 6-2, 6-2

Barrios (CHI, Q) - Bye
Kovalik (SLQ) bat Galan (COL) : 6-2, 1-6, 6-3
Bagnis (ARG, Q) bat Kicker (ARG, WC) : 6-1, 6-4
Delbonis (ARG, n°8) bat P.Sousa (POR) : 6-4, 6-4

Monteiro (BRE, n°7) bat Menezes (BRE, LL) : 6-3, 6-3
Carballes Baena (ESP) bat J.Sousa (POR) : 6-3, 6-1
J.M.Cerundolo (ARG, Q) bat Seyboth Wild (BRE) : 7-5, 7-6 (3)
Kecmanovic (SER, n°3) - Bye

Coria (ARG) bat Koepfer (ALL, n°6) : 6-1, 6-4
F.Cerundolo (ARG, WC) bat Mager (ITA) : 6-7 (3), 6-1, 6-4
Jarry (CHI, WC) bat Munar (ESP) : 5-7, 7-6 (5), 6-4
Paire (FRA, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.