Six Nations : Garbisi aurait-il dû retirer sa pénalité ?

A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 26 février 2024 à 15h55

L'Italie a été tout près de battre la France, dimanche dans le Tournoi des 6 Nations. Mais Paolo Garbisi a raté sa pénalité à la fin. Un coup de pied qui aurait pu être retiré selon le règlement...

L'Italie est passée tout près d'une énorme sensation, dimanche à Villeneuve d'Ascq. Après avoir été menée, elle a pris le dessus sur le XV de France au stade Pierre-Mauroy Decathlon Arena. Les Transalpins ont été plus vigoureux et meilleurs tout simplement que les joueurs de Fabien Galthié qui ont manqué de beaucoup de choses et ont rechuté dans le Tournoi des 6 Nations après leur succès en Ecosse. La Nazionale a été à un rien, même, de battre ces Bleus en souffrance dans les derniers instants. Avant que le résultat nul (13-13) - le premier de la France contre l'Italie à domicile dans l'épreuve - ne soit entériné, Paolo Garbisi a eu la victoire au bout de son pied gauche.

Taofifenua n'est pas du tout resté immobile


On était alors dans la 2eme minute du temps additionnel quand l'ancien Montpelliérain, transféré à Toulon voilà deux semaines, s'est vu offrir une pénalité de 30 mètres, légèrement sur le côté gauche, suite à une faute de Yoram Moefana, pénalisé pour avoir gardé le ballon au sol. Il restait 23 secondes sur le temps imparti pour buter (60 secondes) quand l'ouvreur italien a reculé pour sa prise d'élan. Puis, c'est parti de travers... A 14 secondes du buzzer pour taper, le ballon est tombé. François Cros s'est précipité mais a été vite rappelé à l'ordre par l'arbitre qui lui a signifié qu'il ne pouvait pas intervenir. Sébastien Taofifenua a levé les bras. Puis, sous les huées du public français , en 5 secondes, Garbisi a replacé le ballon, repris son élan et tapé... sur le poteau. Le montant a en effet repoussé sa tentative et la Nazionale a dû partager les points. Pourtant, selon le règlement, la pénalité aurait dû être retirée. Ah, si Christophe Ridley, l'arbitre de la rencontre, avait appliqué à la lettre ce règlement, doit-on se dire en Italie...

Garbisi aurait pu se voir accorder une nouvelle chance, plus près

La loi 8.22 de World Rugby stipule en effet que lors d'une tentative de pénalité, « les joueurs adverses doivent rester immobiles, les mains contre leurs corps, entre le début de la prise d'élan et le coup de pied dans le ballon. » Or, Taofifenua n'est pas du tout resté immobile... La loi 8.27 précise aussi que « si l'équipe adverse commet une infraction pendant que le coup de pied est exécuté et que (...) le coup de pied échoue, l'équipe non fautive se voit infliger une pénalité de 10 mètres devant la marque initiale. » Garbisi aurait donc pu se voir accorder une nouvelle chance, en frappant son ballon plus près.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.