Lyon : La réponse de Roubert à Boughanmi

Lyon : La réponse de Roubert à Boughanmi©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 08 juin 2021 à 19h20

Alors que Mohamed Boughanmi conteste la décision du club de Lyon de ne pas confirmer son pré-contrat après une visite médicale ayant décelé un souci au niveau d'un genou, Yann Roubert a regretté la tournure des événements.

C'est un coup dur que Mohamed Boughanmi a récemment vécu. Après deux saisons à Pau, le pilier international (1 sélection) avait trouvé un accord avec Lyon en vue de la saison prochaine. Or, après avoir passé la traditionnelle visite médicale, un souci au niveau d'un genou ayant subi une opération en 2015 n'a pas permis de signer le contrat. Dans un entretien accordé à Midi Olympique, Mohamed Boughanmi avait clairement laissé entendre qu'il n'allait pas en rester là. « Mon avocat va saisir la Commission Médicale de la Ligue Nationale de rugby », avait alors déclaré le joueur passé par Béziers, Toulon puis La Rochelle avant de rejoindre Pau en 2019. Jusqu'à présent, le club rhodanien n'avait pas réagi dans cette affaire mais, dans des propos recueillis par Rugbyrama, Yann Roubert a brisé le silence de manière publique. « Malheureusement, il ne viendra pas », a confirmé le président du LOU au sujet de Mohamed Boughanmi. Le patron du club rhodanien confirme que son institution « avait signé un pré-contrat qui aurait dû déboucher sur un contrat si les conditions suspensives avaient pu être levées ».

Roubert : « Il a choisi une voie qui n'est pas celle du dialogue »

Si la question de la disponibilité du joueur ne posait pas problème, ça n'a pas été le cas pour « le feu vert de la visite médicale ». « On n'a pas le certificat médical de notre médecin qui permet d'homologuer son contrat. C'est malheureux, ajoute Yann Roubert. Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il faudra trouver un autre pilier. » Entre le LOU et Mohamed Boughanmi, il y a désormais un conflit que le président du club lyonnais regrette. « Il a choisi une voie qui n'est pas celle du dialogue. On lui a laissé des messages, on l'a reçu et il n'a pas souhaité nous répondre, confie le président du club. Il nous a envoyé un courrier d'avocat. C'est malheureux mais c'est comme ça. Après, on ne va pas faire le travail à la place des experts médicaux. C'est une question purement médicale. » S'il souhaite au pilier « le meilleur même si cela doit se faire en dehors du LOU ou du rugby professionnel de Top 14 », Yann Roubert ne veut pas se « mettre à la place des médecins ». « il peut y avoir des débats d'expert, laissons-les faire », a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.