Champions Cup : Pour Toulouse, le sixième sacre est "encore très loin"

Champions Cup : Pour Toulouse, le sixième sacre est "encore très loin"©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 13 mai 2022 à 19h07

Miraculé en quarts de finale, le Stade Toulousain se déplace à nouveau en Irlande pour défier le Leinster. Un choc entre les deux équipes les plus titrés de la Champions Cup que les hommes d'Ugo Mola comptent bien faire basculer en leur faveur.



Une semaine après l'avoir emporté aux tirs au but face au Munster à Dublin (24-24, 4-2 t.a.b.), les Toulousains retrouvent l'Aviva Stadium pour une demi-finale de Champions Cup choc face au Leinster, samedi après-midi (16h), à la veille du match 100% français entre La Rochelle et le Racing. Et ils commencent à s'habituer aux atmosphères hostiles... "Nous avions 40 000 hommes en rouge la semaine dernière, là je pense que nous serons plutôt à 60 000 hommes bleus contre nous. Ce sont des atmosphères que nous aimons, a déclaré Thomas Ramos en conférence de presse. Et des gros matchs que nous attendons toute la saison. Bien sûr que l'ambiance sera particulière et atypique, mais tout est réuni pour faire un grand match."

Pour cela, il faudra que les joueurs d'Ugo Mola aient bien récupéré, après leur éreintant combat de la semaine précédente. Le manager du club haut-garonnais a octroyé deux jours de repos à ses hommes pour qu'ils rechargent les batteries, et abordent ainsi ce match le plus en forme possible. Une rencontre qui va opposer les deux équipes les plus titrées de l'histoire de la compétition. Tenant du titre, le Stade Toulousain a remporté le trophée à cinq reprises (1996, 2003, 2005, 2010 et donc 2021) contre quatre pour les Irlandais (2009, 2011, 2012 et 2018).

Mola : "On restera les plus titrés"

Et alors que la Champions Cup va fondamentalement changer la saison prochaine avec l'arrivée de formations sud-africaines, ce choc entre les deux équipes qui ont le plus marqué la prestigieuse Coupe d'Europe n'est pas anodin. Et ce, même si "franchement, la sixième étoile est encore très loin", reconnaît Mola pour La Dépêche. "Ce qui m'importe c'est de jouer ce match contre le Leinster car il opposera les deux équipes qui ont rayonné sur cette compétition lors des vingt dernières années. Quelque part, on peut donner la possibilité au Leinster de prendre une cinquième étoile. Mais quoiqu'il arrive, il n'y en aura pas plus de cinq car la compétition changera de nom l'an prochain. Et on restera les plus titrés de cette Coupe d'Europe."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.