Stade Français

Top 14 (J26) : Le dernier carré pour Toulouse et La Rochelle, la phase finale pour Clermont et le Stade Français Paris, le maintien pour Pau

Top 14 (J26) : Le dernier carré pour Toulouse et La Rochelle, la phase finale pour Clermont et le Stade Français Paris, le maintien pour Pau©Panoramic, Media365

, publié le 5 juin

A l'issue d'une dernière journée riche en enjeux, Toulouse et La Rochelle s'assurent de jouer directement les demi-finales quand Clermont et le Stade Français Paris seront au rendez-vous de la phase finale. En bas de tableau, Pau envoie Bayonne dans un barrage face à Biarritz.

De l'enjeu, il y en avait sur quasiment tous les terrains lors de cette 26eme et dernière journée du Top 14. De la qualification directe pour les demi-finales des 18 et 19 juin prochains au Stade Pierre-Mauroy de Lille à la qualifications pour les barrages qui auront lieu dès le week-end prochain en passant par la lutte intense et à distance entre Pau et Bayonne pour éviter la 13eme et avant-dernière place qui réserverait à son titulaire un déplacement de tous les dangers à Biarritz, finaliste malheureux de la Pro D2, cette conclusion d'une saison longue mais captivante a été très intense avec des heureux mais également des clubs qui ont vu leur saison se terminer parfois brutalement dès ce samedi.

La course aux demi-finales

Toulouse a assuré à Bordeaux-Bègles

Tout en haut de tableau, Toulouse connaissait la marche à suivre. Un point de bonus défensif suffisait aux récents champions d'Europe pour valider leur billet pour les demi-finales. Mais les joueurs d'Ugo Mola, en déplacement sur la pelouse d'une équipe de Bordeaux-Bègles à qui rien ne pouvait plus arriver, ont fait mieux que ça ! Mais ils ont toutefois dû batailler face aux protégés de Christophe Urios. En effet, si Thomas Ramos a ouvert le score au pied peu avant le quart d'heure de jeu, Ulupano Seuteni a donné l'avantage à l'UBB à la demi-heure en marquant le premier essai de la rencontre. Il n'en fallait sans doute pas moins pour réveiller les Toulousains car Emmanuel Meafou a répondu trois minutes plus tard avant que son buteur n'offre six longueurs d'avance à son équipe à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Girondins sont revenus à trois points grâce à la botte de Seuteni, auteur de tous les points de son équipe. Mais, après le carton jaune reçu par Cyril Cazeaux, Thomas Ramos en a remis une couche au pied. La fin de match a vu les deux équipes peiner à faire évoluer le tableau d'affichage. Ce n'est qu'à la dernière seconde que Lucas Tauzin a donné plus d'allure au succès toulousain (10-21), qui leur permet de terminer premier de la saison régulière quand Bordeaux-Bègles prend la quatrième place.

La Rochelle battu mais tout de même qualifié

Pour accompagner Toulouse dans le dernier carré, La Rochelle n'a pas suivi la voie la plus simple. En effet, les vice-champions d'Europe ont fait le strict minimum à cette fin sur la pelouse de Clermont, c'est à dire ramener le bonus défensif. Les Auvergnats, durant le premier acte, s'en sont remis à la botte infaillible de Morgan Parra pour inscrire quinze points quand Dillyn Leyds a aplati le premier essai de la rencontre après onze minutes de jeu. Trop indisciplinés, les joueurs de Jono Gibbes ont fait beaucoup de cadeaux aux Jaunards mais n'ont retrouvé leur vestiaire qu'avec cinq points de retard. L'entame du deuxième acte a été plus échevelée avec George Moala qui a signé le seul essai clermontois de la rencontre, auquel Grégory Alldritt a répondu quatre minutes plus tard. A un quart d'heure de la fin du match, la sixième pénalité de Morgan Parra a sorti les Rochelais du bonus défensif mais une faute au sol de Camille Lopez sur Will Skelton a permis à Jules Le Bail de remettre La Rochelle dans les clous du bonus défensif. Cette défaite de cinq points (25-20) suffit au bonheur des Maritimes, qui terminent deuxièmes. Clermont, pour sa part, fait le plein de confiance et termine cinquième, avec un déplacement à Bordeaux-Bègles le week-end prochain, l'enjeu étant de rejoindre Toulouse dans le dernier carré.

La lutte pour les places en phase finale

Le Racing 92 vainqueur malheureux

Si La Rochelle n'aura pas à jouer le week-end dernier, c'est seulement en vertu de ses résultats directs favorables avec le Racing 92. En effet, les Franciliens se sont donnés les moyens de croire à une place dans les deux premiers avec un très net succès face à Brive mais les joueurs de Laurent Travers n'avaient pas leur destin en main. Sachant qu'il leur fallait un succès bonifié contre les Corréziens, les Franciliens ont démarré tambour battant avec deux essais de Teddy Baubigny dans le premier quart d'heure puis une troisième réalisation de Nolan Le Garrec à la 20eme minute. Mesake Doge a fait passer un frisson dans la Paris-La Défense Arena mais Teddy Thomas, deux minutes après l'essai briviste, a remis le bonus offensif dans les mains du Racing 92. Quatre minutes après le retour des vestiaires, Donovan Taofifenua a corsé l'addition avant que la défense du CAB ne se mette à la faute, concédant un essai de pénalité alors que Vano Karkadze a quitté le pelouse dix minutes. Après la réalisation de Yoan Tanga Mangene et alors que Guillaume Galletier a lui-aussi quitté la pelouse pour dix minutes, Setariki Tuicuvu a matérialisé une réaction briviste à douze minutes de la fin du match. Toutefois, un dernier essai et une pénalité d'Antonie Classen ont scellé le sort du match avec un net succès du Racing 92 (55-12) qui est insuffisant pour s'installer dans les deux premiers.

Le Stade Français qualifié in extremis, Castres et Toulon éliminés

Au lieu de cela, les Racingmen disputeront le week-end prochain un barrage à domicile face... au Stade Français Paris ! Les joueurs de Gonzalo Quesada, au terme d'un match de tous les dangers face à Bayonne, ont arraché la victoire en toute fin de rencontre. Un duel à double enjeu qui n'a été qu'un duel de buteurs avec deux équipes maladroites en attaque. Gaëtan Germain a donné six points d'avance et l'espoir du maintien à l'Aviron à la pause mais les Parisiens, grâce à l'inévitable Joris Segonds, ont su aller chercher les points qu'il fallait pour s'imposer (9-12) et prendre la sixième et dernière place qualificative pour la phase finale du Top 14. Un résultat qui ne fait pas les affaires de Castres et Toulon, qui s'affrontaient ce samedi. Une rencontre que les Toulonnais ont démarré très fort avec un essai et une pénalité de Louis Carbonel puis une réalisation d'Eben Etzebeth. Mais ce 17-0, les Castrais l'ont effacé dans une fin de première période spectaculaire. Gaëtan Barlot a sonné le rappel avant que Benjamin Urdapilleta ne relance totalement le CO avec un ssai et une pénalité sur la sirène pour remettre les deux équipes à égalité. Privé de Charles Ollivon, touché à un genou et sorti au quart d'heure de jeu, le RCT a pris l'eau au retour sur la pelouse du Stade Pierre-Fabre. En quatre minutes, Thomas Combezou et Benjamin Urdapilleta sont allés à l'essai avant que Romain Taofifenua ne tente de relancer les Varois. Pour croire à la qualification, Castres devait aller chercher le bonus offensif et, donc marquer deux essais supplémentaires en fin de match. Les Castrais y sont parvenus avec Geoffrey Palis et Filipo Nakosi dans les six dernières minutes. Mais si Castres s'impose très nettement (46-24), la qualification s'envole pour un point face aux Parisiens quand Toulon voit également sa saison prendre fin subitement et dit également adieu à la Champions Cup la saison prochaine.

L'enjeu du maintien

Pau s'éviter le match de la peur

Avec la défaite de Bayonne à domicile face au Stade Français Paris, Pau se devait de l'emporter sur sa pelouse face à Montpellier avec le bonus offensif pour éviter la 13eme place. Avec cet enjeu en tête, les joueurs de la Section ont accéléré d'entrée avec Aminiasi Tuimaba puis Tumua Manu dans les onze premières minutes qui ont inscrit les deux premiers essais du match. Seule une pénalité signée Handré Pollard a permis au MHR de répondre. Les Palois n'ont pas su tirer parti d'une supériorité numérique liée au carton jaune reçu par Tyler Duguid mais ont tout de même touché du doigt le bonus offensif grâce à Matt Phiilip à la demi-heure de jeu. Mais, après une pénalité d'Antoine Hastoy, Julien Tisseron a douché l'enthousiasme béarnais peu avant la mi-temps. Julien Fumat, peu après la deuxième et dernière pénalité de Pollard, a redonné espoir à la Section... qui a ensuite vécu un trou d'air. Cobus Reinach a trompé la défense paloise, qui a ensuite perdu dix minutes Giovanni Habel Küffner. Ce dont Guilhem Guirado a profité pour inscrire le troisième essai héraultais. Avec 20 minutes encore à jouer, Pau devait inscrire deux essais pour arracher le bonus offensif et son maintien. Aminiasi Tuimaba a fait la moitié du chemin à la 67eme minute et, sur la dernière action, Matt Philip a fait le bonheur de toute son équipe en allant chercher cette si précieuse victoire à cinq points (41-25). C'est, en effet, au bénéfice des confrontations directes avec Bayonne que Pau se maintient à la 12eme place. Les Bayonnais, pour leur part, iront jouer leur maintien... à Biarritz le week-end prochain !

Lyon inflige à Agen sa 26eme défaite

Seul match sans le moindre enjeu sportif réel, Lyon a terminé sa saison par un succès d'estime. Sur leur pelouse du Matmut Stadium de Gerland, les joueurs de Pierre Mignoni ont infligé à Agen sa 26eme défaite en 26 journées. Une rencontre qui a été un long défilé d'essai de la part des Rhodaniens, Josua Tuisova ayant donné le ton au quart d'heure de jeu. Temo Mayanavanua, Demba Bamba puis Dylan Cretin se sont mis au diapason avant la mi-temps. Baptiste Couilloud, Ethan Dumortier puis Jonathan Wisniewski, pour sa dernière sous le maillot du LOU, ont corsé d'addition tout comme Hugo Ndiaye à dix minutes du terme de la rencontre. Venus à Lyon avec une équipe remaniée et rajeunie, les Agenais ont terminé leur saison apocalyptique sur une bonne note avec Alexander Odinga qui, à quatre minutes du terme de la rencontre, a sauvé l'honneur. Lyon conclut sa saison sur un net succès (52-7) quand Agen va désormais pouvoir se tourner vers sa reconstruction, sur les pelouses de Pro D2 la saison prochaine.

TOP 14 / 26EME JOURNEE
Samedi 5 juin 2021
Clermont - La Rochelle : 25-20
Bayonne - Stade Français Paris : 9-12
Bordeaux-Bègles - Toulouse : 10-21
Castres - Toulon : 46-24
Lyon - Agen : 52-7
Racing 92 - Brive : 55-12
Pau - Montpellier : 41-25

PHASE FINALE
Barrages
Vendredi 11 juin 2021
20h45 : Racing 92 (3) - Stade Français Paris (6)

Samedi 12 juin 2021
20h45 : Bordeaux-Bègles (4) - Clermont (5)

Demi-finales (au Stade Pierre-Mauroy de Lille)
Vendredi 18 juin 2021
20h45 : La Rochelle (2) - Racing 92 (3) ou Stade Français Paris (6)

Samedi 19 juin 2021
20h45 : Toulouse (1) - Bordeaux-Bègles (4) ou Clermont (5)

Finale - Vendredi 25 juin 2021 (au Stade de France)

ACCESS MATCH
Samedi 12 juin 2021
17h30 : Biarritz - Bayonne

>>> Le vainqueur de cette rencontre évoluera en Top 14 la saison prochaine, le perdant sera reversé en Pro D2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.